Afrique

Obsèques d’Amadou Gon Coulibaly : Guillaume Soro demande à Ouattara d’amnistier tous les prisonniers politiques

Guillaume Soro veut faire d’une pierre deux coups, des obsèques de son congénère senoufo. Rendre un hommage mérité à l’homme d’Etat, et surtout réconcilier la classe politique ivoirienne.

L’ex Président de l’Assemblée Nationale pense en effet que les obsèques du Premier Ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly, qui s’ouvrent officiellement le 14 juillet prochain, est l’occasion idoine pour la classe politique ivoirienne d’amorcer le dialogue pour la réconciliation nationale. Et pour que cela soit possible, il est nécessaire que le Chef de l’Etat ivoirien libère tous les prisonniers politiques qui croupissent actuellement dans les geôles des prisons ivoiriennes.

Pour lui Amadou Gon Coulibaly était un grand homme d’Etat, une personnalité politique dont la reconnaissance ne saurait se limiter à un groupe politique ou ethnique. Ceci est d’autant plus vrai que le défunt 1er Ministre avait été ministre dans le gouvernement de Gbagbo. En somme, c’est toute la Côte-Ivoire qui est en deuil. Même les adversaires et les ennemis politiques de Gon Coulibaly vont consentir d’enterrer la hache de guerre, ne serait-ce que le temps des obsèques. Pourquoi dont ne pas saisir cette occasion dorée pour fumer le calumet de la paix, pense l’ex protégé du Chef de l’Etat ivoirien Alassane Dramane Ouattara.

Lire aussi
Mort d’Amadou Gon Coulibaly : révélations déconcertantes d’un leader d’opinion

Amadou Gon Coulibaly comme on le sait était non seulement le Premier Ministre ivoirien, mais aussi le candidat désigné par le Chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara, à la présidentielle d’octobre pour le compte de son parti, le RHDP. Mais ce que beaucoup ne savent pas, c’est que Gon Coulibaly est originaire du nord de la Côte-Ivoire, plus spécifiquement de l’ethnie Senoufo, comme Guillaume.

Mieux encore il est descendant du roi des Senoufos, de ce fait c’est un prince ivoirien qui est tombé. Et comme cela est souvent dit « à tous saint tout honneur ! » On peut dès lors comprendre la posture de Guillaume Soro qui en bon opportuniste politique, sait d’emblée que les obsèques du 1er Ministre ivoirien sera un grand moment de rassemblement sans nul autre pareil en Côte-Ivoire, et qu’il peut en tirer profit. C’est aussi ça la politique !

Lire aussi
Côte-d’Ivoire : voici pourquoi la France refuse de valider le 3ème mandat d’Alassane Ouattara

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer