Scoop : Ali Bongo hospitalisé d’urgence dans une clinique privée de Yaoundé

Ali Bongo

Ali Bongo Ondimba, l’ex-président gabonais renversé par un coup d’État en août 2023, se trouverait actuellement dans un état critique à Yaoundé, la capitale camerounaise. Selon des informations exclusives obtenues par 237online.com, il aurait été admis d’urgence dans une clinique huppée du quartier Bastos. Une nouvelle qui suscite de nombreuses interrogations sur son avenir et celui du Gabon, près d’un an après sa chute.

Bastos, dernier refuge d’un président déchu

C’est une information qui risque de faire l’effet d’une bombe dans les chancelleries africaines. Ali Bongo Ondimba, 64 ans, serait actuellement hospitalisé dans une clinique privée ultra-sélecte de Yaoundé, réputée pour accueillir les personnalités de premier plan. Située dans le quartier cossu de Bastos, véritable sanctuaire des élites politique et économique, cet établissement serait devenu le dernier refuge de l’ex-homme fort de Libreville, dont l’état de santé suscite les plus vives inquiétudes.

Un AVC en 2018, premier signe de fragilité

Si les détails sur son mal restent secrets, il n’en demeure pas moins qu’Ali Bongo avait déjà été fragilisé par un accident vasculaire cérébral (AVC) en octobre 2018. Un épisode qui avait ébranlé son pouvoir et suscité de nombreuses spéculations sur sa capacité à gouverner. Bien qu’affaibli, il était parvenu à se maintenir à la tête du Gabon, non sans difficultés. Mais cette nouvelle hospitalisation d’urgence laisse présager une dégradation alarmante de son état.

Le coup d’État du 30 août 2023, le début de la fin

La chute d’Ali Bongo a été aussi soudaine que spectaculaire. Le 30 août 2023, un groupe d’officiers menés par le général Brice Oligui Nguema a annoncé sa destitution, mettant fin à 14 ans de règne sans partage de la dynastie Bongo sur le Gabon. Un putsch qui a pris de court la communauté internationale et rebattu les cartes dans cette ancienne colonie française, parmi les plus riches et les plus stables d’Afrique centrale. Depuis, Ali Bongo vivait en exil, loin des ors du palais présidentiel.

Brice Oligui Nguema, le nouvel homme fort de Libreville

Au Gabon, c’est désormais le général Brice Oligui Nguema qui tient les rênes du pouvoir. Cet officier jusqu’alors méconnu du grand public s’est imposé comme le nouvel homme fort de Libreville, à la tête d’une junte militaire qui promet un retour à l’ordre constitutionnel d’ici trois ans. Mais dans ce pays où le pouvoir se conquiert souvent par les armes, rien ne garantit que cette transition sera un long fleuve tranquille. L’hospitalisation d’Ali Bongo pourrait rebattre les cartes et raviver les luttes de clans.

Par Sylvain Mvondo pour 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *