Economie

Memve’élé monte en puissance : sa capacité de production est passée de 60 à 90 MW

La centrale hydroélectrique de Memve’élé monte en puissance : sa capacité de production est passée de 60 à 90 MW.

Une aubaine quand on sait qu’en dehors de tous ses bienfaits, ce saut quantitatif fera économiser à l’Etat du Cameroun la bagatelle somme de 350 millions de frs CFA par semaine.

Grâce au raccordement de la ligne de 225 KW en provenance du site de la centrale de la région du Sud, au poste de transformation de Mbalmayo, dans la région du Centre, la centrale hydroélectrique de Memve’élé (211 MW) est passée de 60 à 90 MW. Les travaux qui ont permis de mener à bien cette opération de raccordement, avaient démarré le 25 octobre 2019 et se sont achevées le 07 juillet 2020. Les essais relatifs à l’augmentation de la capacité de production énergétique de la centrale hydroélectrique de Memve’elé se sont déroulés tout au long de la journée du 08 juillet 2020, avec au finish le satisfecit de l’équipe technique qui était à la manœuvre.

Lire aussi
Cacao-culture : bilan de la campagne 2019 – 2020 en chiffre

L’embelli dans cette prouesse qu’il faut mettre à l’actif des efforts consentis par les pouvoirs publics pour améliorer la qualité de vie des camerounais, est que cette augmentation de la production de Memve’élé va permettre l’arrêt des centrales thermiques d’Ebolowa, de Mbalmayo, d’Ahala et d’Oyomabang, générant ainsi des économies dans la facture des combustibles à hauteur de 350 millions de FCFA par semaine. Mais selon nos informations, les trois premières centrales sont déjà en arrêt depuis la mise en exploitation partielle de la centrale de Memve’élé et ne sont démarrées que pour faire face à une demande occasionnelle.

Pour mémoire, il est à noter que la première pierre du projet d’aménagement du barrage hydroélectrique de Mmeve’elé, avait été posée au mois de juin 2012. C’est en 2018 que la centrale sera réceptionnée, et le gouvernement va choisir de l’exploiter partiellement, bien que la ligne de transport 225 kW entre Ebolowa et Yaoundé ne soit pas encore achevée. Mais pour y parvenir, des solutions provisoires avaient été mises en place et au fur et à mesure que les travaux de la ligne de transport progressent, l’énergie injectée par la centrale monte en puissance.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page