L’Afrique centrale a la plus grande réserve forestière au monde – 237online.com
Afrique

L’Afrique centrale a la plus grande réserve forestière au monde

Encore largement sous-exploitées ces ressources pourraient servir de base au développement de l’agro-industrie dans la sous-région.

Les pays de l’Afrique Centrale disposent d’importantes dotations en ressources naturelles qui constituent des bases solides pour la transformation structurelle de leurs économies. Outre les immenses ressources pétrolières et minérales, la sous-région abrite la plus importante réserve forestière au monde. En effet, les pays de la sous-région cumulent 41 836 000 hectares de foret selon les estimations de la Fao datées de 2014 et relayées par une récente étude de la Commission des Nations Unies pour l’Afrique (CEA). Cette partie du continent bénéficie d’un potentiel hydroélectrique représentant environ 17% du potentiel mondial et compte un vaste réseau hydrographique de 12 000 km de voies navigables. Enfin, les pays de la sous-région disposent de plus de 120 millions d’hectares de terres utiles à l’agriculture et à l’agro-industrie. L’étude de la Commission note cependant que l’utilisation de ces terres pour l’agriculture n’est pas homogène dans la sous-région. Ainsi, la tendance globale est à une utilisation sous optimale des ressources disponibles.

En effet, le Burundi, le Rwanda et Sao Tomé et Principe exploitent
un peu plus de la moitié des terres disponibles alors que les autres pays de la sous-région utilisent moins de 50% des terres disponibles pour l’agriculture. « La valorisation et l’exploitation efficiente des ressources naturelles disponibles constituent un potentiel énorme pour le développement et l’expansion de l’agro-industrie dans la sous-région », indique l’étude de la CEA qui insiste aussi les pistes d’émergence d’une véritable agro-industrie en Afrique Centrale : « Cet énorme potentiel de foret, d’eau, de terre et d’océans devrait à terme permettre non seulement d’éliminer la faim et de se nourrir, mais aussi de lutter contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle, et même la pauvreté et le chômage dans une certaine mesure ».

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer