Afrique

République Démocratique du Congo : Détournement de fond alloué à la Covid-19

L’Inspection Générale des Finance pointe de nombreuses irrégularités. Comme quoi, il n’y a pas qu’au Cameroun que le fond Covid-19 fait des vagues.

En République Démocratique du Congo, la question de la mauvaise gestion des fonds alloués à la lutte contre le Covid-19 continue de faire réagir. Pour rappel, l’Inspection Générale des Finances a mis en cause plusieurs personnalités, dont les membres du gouvernement congolais, à l’issue d’une enquête sur le sujet. Et justement, au sein de l’Inspection Générale des Finances, on persiste à dire que les gestionnaires de ces fonds, ont du mal à expliquer comment les 10 millions de dollars normalement affectés à la riposte ont été utilisés.

Selon le correspondant de Radio France International, Kamanda Wa Kamanda, une correspondance de ‘’l’hôpital du cinquantenaire’’ à Kinshasa, adressée au Ministre de la Santé avec copie à l’Inspection Générale des Finances, témoigne de la véracité des faits. Dans celle-ci l’établissement hospitalier renseigne qu’il a soigné 260 malades atteints du Covid-19, pour un coût de 12 000 dollars par personne, pour une hospitalisation de 20 jours chacun.
Selon une source proche de l’enquête de l’Inspection Générale des Finances, les quelques 3 millions de dollars destinés à hôpital du Centenaire de Kinshasa ont été payés en espèce.

Lire aussi
Élection présidentielle en Côte-d’Ivoire : Alassane Ouattara entre le marteau et l’enclume

Une pratique qui n’est pas autorisée par la loi. Il est aussi à noter qu’à cette irrégularité, s’ajoute des dépenses douteuses, déclarées mais non justifiées, par le Ministère de la Santé, de 2 millions de dollars. Parmi ses dépenses, l’achat d’une ambulance d’un montant de 260 milles dollars, dans le cadre du Plan-Covid, laquelle n’a jamais été livré jusqu’à date, précise la source.

Selon le Premier Ministre congolais, plus de 10 milliards de dollars ont été débloqués depuis mars pour la riposte, mais le coordonnateur de la riposte pour la pandémie, le Docteur Jean Jacques Mouyembe, assurait la semaine dernière encore, n’avoir gérée qu’un milliards et demi de dollars. C’est pourquoi l’Inspection Générale des Finances a été chargée de s’intéresser de près à la gestion du fond Covid-19.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page