Afrique

Burkina Faso: la police a dispersé les participants à la manifestations interdite (média)

La police du Burkina Faso a empêché samedi une manifestation antigouvernementale dans la capitale du pays, la ville d’Ouagadougou, qui avait été interdite par la mairie, en dispersant des centaines d’activistes à l’aide du gaz lacrymogène. C’est ce qu’a fait savoir la chaîne de télévision Al Jazeera.

Selon la source, des groupes de jeunes ont essayé de bloquer des rues au centre de la ville, en brûlant des pneus de voiture. Ils ont également jeté des pierres sur les policiers.

Lire aussi
Burkina Faso: les événements depuis le coup d'Etat

Il n’y a pas d’informations sur des blessés.

Une manifestation demandant la démission du gouvernement a été organisée dans la capitale par l’opposition pour soutenir une campagne de protestation contre les autorités, qui ne sont pas en mesure d’assurer la sécurité de la population face aux attaques de terroristes et de bandits. Cette campagne a atteint son apogée à la fin de l’automne dernier avec de grandes manifestations dans plusieurs régions du Burkina Faso.

Précédemment, le gouvernement a limité l’accès à Facebook dans tout le pays pour des raisons de sécurité nationale. Dans le même temps, la mairie de la capitale a interdit une manifestation dans la ville le 22 janvier.

Lire aussi
Foot/CAN: le Burkina Faso premier qualifié pour les quarts en éliminant le Gabon au tirs au but

237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page