Faustin-Archange Touadéra

Présidence de la CEMAC : Faustin-Archange Touadéra sur la balance ?

Afrique

Le 17 mars 2023, la Conférence des chefs d’État de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEMAC) se tiendra à Yaoundé.

Un sujet brûlant concerne la présidence tournante de la CEMAC, qui devrait revenir à la République centrafricaine dirigée par Faustin-Archange Touadéra, selon le principe de rotation par ordre alphabétique. Toutefois, la situation est incertaine.

La Centrafrique, pays de Faustin-Archange Touadéra, fait face à plusieurs controverses, notamment l’adoption du Bitcoin comme monnaie officielle et la création de sa propre cryptomonnaie, le Sango. La Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) n’a pas encore élaboré de réglementation régionale sur les cryptoactifs, ce qui pourrait entraver la possibilité d’une présidence centrafricaine.

Si la Centrafrique passe son tour, la présidence de la CEMAC pourrait revenir au Congolais Denis Sassou Nguesso. Pour préparer ce sommet, un Conseil des ministres de l’Union monétaire de l’Afrique Centrale (UMAC) s’est tenu le 15 mars 2023 à Yaoundé. L’ordre du jour du sommet aborde des sujets cruciaux pour la région, tels que la réforme du FCFA, les conséquences de la guerre en Ukraine et de la cryptomonnaie sur les économies de la sous-région, et les nominations au sein de certains organes et institutions de la CEMAC.

TTSO / 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *