Afrique

Les autorités maliennes accusent la France d’avoir violé son espace aérien

Un avion de l’armée de l’air française a violé l’espace aérien malien, a déclaré dans un communiqué le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation du Mali.

« Le 11 janvier, l’avion militaire français A-400 a violé l’espace aérien du Mali en éteignant son répondeur radio, afin qu’il ne puisse pas être identifié et n’était pas en contact avec les services de contrôle aérien maliens », a déclaré jeudi Le Journal du Mali. « En cas de nouvelle violation de notre espace aérien, les autorités maliennes abandonnent toute responsabilité liée aux risques encourus par les organisateurs de tels actes de vols. »

Le ministère a indiqué que l’avion effectuait un vol Abidjan-Gao-Abidjan. Gao abrite une importante base des forces françaises qui participent à l’opération Barkhane dans la région du Sahel.

Communique Mali
Les autorités maliennes accusent la France d'avoir violé son espace aérien 3

Le sommet de la Communauté économique des pays de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), tenu le 9 janvier, a imposé au Mali un nouvel ensemble de sanctions pour non-respect de l’engagement des dirigeants militaires du pays d’organiser une élection présidentielle en février 2022 et de revenir ainsi à des formes civiles de gouvernement. L’une des mesures prises a été la fermeture par les pays de la CEDEAO des frontières avec le Mali, y compris par voie aérienne. Parmi les pays de la région, seule la Guinée, où l’armée est également au pouvoir, a refusé d’adhérer à ces sanctions.

237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page