Sport

Elvis Noupue : « La Var, un nouveau challenge »

L’arbitre camerounais fait partie de l’équipe spécialisée dans l’arbitrage par vidéo assistance durant le tournoi qui débute le 16 janvier prochain.

Nul n’a oublié ces images de l’officiel camerounais, fanion à la main présent sur la ligne de touche du stade international du Caire lors de la Coupe d’Afrique de nations de football 2019. De plus en 2020, il a assumé les mêmes fonctions d’arbitre assistant lors de la finale de la Coupe de confédération de la Caf opposant le club Rs Berkane au club Pyramids. En cette nouvelle année, Elvis Noupue voie sa visibilité et sa notoriété accroître, car il fait partie des arbitres retenus pour le Chan 2020. Sauf que, cette fois-ci, on ne le verra pas le long de la ligne de touche et but ou encore lever sonfanion pour signaler une position de hors-jeu. En effet, il fait partie des quatre arbitres assistants spécialisés dans l’arbitrage par vidéo assistance (Var).

Actuellement dans la ville de Douala, pour peaufiner sa préparation avec ses pairs, Elvis Noupue, envisage de mener ce nouveau challenge avec sérieux et abnégation. International depuis 2013, ce fonctionnaire du ministère des Marchés publics est le seul licencié camerounais et de la sous-région Afrique centrale en tant arbitre par vidéo assistance. « La technologie est désormais partie intégrante du football de haut niveau. Il est impératif de s’arrimer à cette nouvelle donne », explique-t-il. Une nouvelle approche en carrière, qui lui permettra sans doute, de maximiser ses chances pour une participation au prochain mondial de football au Qatar en 2022. Mais avant, l’officiel camerounais entend faire profiter ses nouvelles connaissances et aptitudes à ses collègues et préparer la relève dans ce segment de l’arbitrage en pleine implémentation tant sur le plan mondial qu’africain.

Lire aussi
Lions A' : Jacques Zoua Daogari : au nom de la Patrie !

Expulsion

En rappel, le Cameroun a choisi d’acquérir l’assistance vidéo à l’arbitrage pour accompagner les soldats du fanion dans leurs différentes prises de décisions. Aussi, l’entrée en lice de ce dispositif de pointe, sonne comme un test d’usage à la veille de la prochaine Coupe d’Afrique des nations, prévue en Janvier 2022. C’est d’ailleurs l’un des rares pays sur le continent dans ce cas. La Var fera son apparition dans cette compétition à
l’étape des quarts de finales. Il y aura ainsi deux arbitres assistants vidéo principaux et un assistant, pour un total de trois personnes qui peuvent être sollicités à tout moment par l’arbitre central.

Lire aussi
Hymne du CHAN Cameroun 2020: Jane Mary Ihims, la voix de l’Afrique

A moins qu’ils ne prennent eux-mêmes l’initiative dans quatre circonstances particulières. A savoir, un but validé ou non, un penalty sifflé ou non, une situation pouvant conduire à l’expulsion d’un joueur ou non ou encore pour vérifier l’identité d’un joueur sanctionné. Comme c’est le cas depuis un moment, la Confédération africaine de football (Caf) n’est pas à la traîne en ce qui concerne l’usage de la Var. elle fait d’ailleurs désormais partie du décor de ses compétitions, notamment lors des finales de la Ligue de champions ou encore à la dernière Can en Egypte. Un système de plus en plus usuel sur le continent qui pourra intégrer les compétions nationales des diverses nations.

Pierre SIMO TAPEYOUM

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page