Un club de football camerounais victime d’une escroquerie d’un agent sportif

agent sportif

Dans le monde du football professionnel, les enjeux financiers sont considérables. Le Cameroun, avec ses clubs en plein essor et ses talents prolifiques, n’est pas à l’abri de la cupidité des individus mal intentionnés. Récemment, un club camerounais a eu à faire face à une telle situation, où un agent sportif a tenté de revendiquer une commission sur un transfert de joueur qui s’est conclu après la fin de son mandat.

Les faits : un accord de transfert après expiration du mandat de l’agent sportif

Dans le cadre de négociations pour le transfert d’un de ses joueurs vers un club allemand, le club camerounais avait initialement sollicité l’aide d’un agent sportif. L’agent, faisant office d’intermédiaire, a bien entamé les négociations, mais avant qu’un accord ne soit trouvé, son mandat a expiré. Par la suite, les deux clubs ont poursuivi les pourparlers et ont finalement trouvé un accord sur un montant bien supérieur à celui initialement discuté avec l’agent.

La revendication de l’agent : le droit à une commission malgré l’expiration du mandat

Malgré l’expiration de son mandat, l’agent sportif a réclamé le paiement de sa commission, affirmant que le transfert n’aurait pas eu lieu sans son intervention initiale. Cette affirmation a été réfutée par le club camerounais, qui a souligné que l’accord final avait été conclu à des conditions bien différentes et sans l’implication de l’agent.

La décision du juge : pas de commission pour l’agent sportif

Face à cette impasse, l’affaire a été portée devant les tribunaux. Le juge a statué en faveur du club camerounais, soulignant que le transfert était survenu suite à des négociations directes entre les deux clubs, sans l’intervention de l’agent sportif et après l’expiration de son mandat. Par conséquent, l’agent n’a pas droit à une commission sur le prix du transfert.

Ce cas illustre l’importance d’une vigilance accrue dans le secteur du football professionnel. Les clubs camerounais, tout comme d’autres dans le monde, doivent se prémunir contre de telles tentatives d’escroquerie et veiller à la transparence de leurs transactions pour garantir l’équité dans ce sport que nous aimons tous.

Kengne Talla, pour 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *