Economie

Transport de la bauxite de Minim-Martap : CAMRAIL signe un accord de partenariat avec l’exploitant Canyon Ressources

Canyon Resources, détentrice de la licence d’exploitation du gisement de la bauxite de Minim-Martap dans la Région de l’Adamaoua, a annoncé le 19 novembre 2020, la signature d’un accord de partenariat avec CAMRAIL.

« Selon la compagnie minière australienne, cet accord détermine le cadre de collaboration entre les parties, afin d’aboutir à des accords commerciaux d’exploitation du réseau ferroviaire de CAMRAIL, pour l’exportation de la bauxite de Minim-Martap via les ports de Douala et de Kribi. Les discussions y relatives sont annoncées pour janvier 2021 », apprend-on dans les colonnes du journal L’Œil du Sahel en kiosque ce 20 novembre 2020.

Pour le manager du projet Minim-Martap, James Durant, «la finalisation du protocole d’accord avec CAMRAIL est une étape importante. Car, il détaille la voie et le calendrier à suivre pour conclure les accords commerciaux d’accès et d’exploitation des lignes ferroviaires pour le projet Minim-Martap. C’est une autre étape clé dans le développement du projet. Car, il constitue la base de la sécurisation du transport ferroviaire de notre bauxite. »

En clair, le scénario d’exploitation indique qu’une route d’une vingtaine de kilomètres sera ouverte à partir des différents sites miniers jusqu’à la localité de Makor. « Le minerai sera transporté par des camions jusqu’à cette bourgade de la région de l’Adamaoua, qui abrite une gare ferroviaire. Ici, les wagons de CAMRAIL prendront le relais jusqu’au port de Douala ou de Kribi pour exportation », précise le journal l’Œil du sahel de Guibai Gatama.

Lire aussi
Catastrophe d’Eséka : les promesses non tenues du gouvernement

Le partenariat formalisé entre les deux parties porte sur le transport d’une cargaison de 5 millions de tonnes de bauxite par an. Mais, dans les prévisions de Canyon Resources, il est prévu d’extraire 3 millions de tonnes de bauxite par an, avant une montée en puissance progressive de l’exploitation du gisement de Minim-Martap », indique L’Œil du Sahel.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page