Révolution monétaire au Cameroun : La pièce de 200 FCFA arrive !

200

La Banque des États de l’Afrique Centrale (BEAC) s’apprête à lancer une nouvelle gamme de pièces de monnaie dans la zone CEMAC, avec comme vedette une pièce inédite de 200 FCFA. Une innovation majeure qui promet de bouleverser nos habitudes et de résoudre la lancinante question de la « menue monnaie ».

La pièce de 200 FCFA, star des nouveaux arrivants

Attendue entre juin et septembre, la nouvelle gamme de pièces de la BEAC réserve son lot de surprises. Mais c’est incontestablement la pièce de 200 FCFA qui focalise toutes les attentions. Une première dans l’espace CEMAC, qui vient combler un vide entre les pièces de 100 et 500 FCFA. Avec une taille proche de l’ancienne pièce de 50 FCFA des années 60, encore en circulation, ce nouveau venu s’annonce comme un outil précieux pour faciliter les transactions du quotidien.

Un maxi format pour en finir avec la pénurie de « menue monnaie »

Autre innovation majeure : la taille des nouvelles pièces. Exit les formats lilliputiens des pièces de 10, 5, 2 et 1 FCFA, régulièrement boudées par les commerces et les taxis, source de frictions avec les clients. La BEAC a opté pour un format XXL, plus facile à manipuler et à identifier. Objectif : en finir avec les pénuries récurrentes de petite monnaie qui empoisonnent le quotidien des Camerounais. Un changement de taille qui devrait faciliter la circulation des pièces et fluidifier les échanges.

Nouvelles compositions, nouvelles couleurs : un lifting complet

La nouvelle gamme se distingue aussi par ses alliages inédits. Fini les matières nobles, place à des compositions moins attractives pour les trafiquants qui rançonnent la zone CEMAC depuis des années. Un choix stratégique pour endiguer les réseaux criminels, souvent basés en Asie, qui pillent les pièces pour leur valeur intrinsèque. Autre changement notable : les couleurs des pièces, qui devraient arborer de nouvelles teintes pour mieux se différencier. Un vrai lifting qui promet de donner un coup de jeune à notre monnaie.

Les banques et grandes surfaces dans le viseur de la BEAC

Pour réussir ce grand chambardement, la BEAC compte mettre les bouchées doubles. Commandes massives, stratégie offensive… Tout sera mis en œuvre pour inonder le marché et mettre fin à la disette monétaire. Dans le viseur de la Banque centrale : les banques commerciales et les grandes surfaces, souvent réticentes à l’idée de manipuler des pièces, jugées trop lourdes et chronophages. La BEAC entend bien les obliger à jouer le jeu, pour garantir le succès de cette petite révolution.

L’avènement d’une nouvelle ère monétaire

À terme, c’est un véritable changement de paradigme qui se profile. Avec des pièces plus pratiques, plus disponibles et mieux adaptées aux besoins des consommateurs, c’est toute notre relation à l’argent qui pourrait s’en trouver modifiée. Fini le temps des transactions laborieuses et des foires d’empoigne pour quelques pièces jaunes. Place à une nouvelle ère de fluidité et de simplicité. Une petite révolution qui pourrait bien avoir de grandes conséquences sur notre quotidien et sur la vitalité de l’économie camerounaise.

237online.com suivra avec attention ce dossier brûlant et vous tiendra informé, avant tout le monde, de l’arrivée en rayons de ces nouveaux trésors. D’ici là, à vos tirelires : la chasse aux pièces de 200 FCFA est ouverte !

Par Muriel Ngo Mbarga pour 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *