Economie

Transport aérien: Le Cameroun sollicite l’expertise du Qatar

Le ministre des transports a assisté aux travaux de la 40eme assemblée générale de l’organisation internationale de l’aviation civile (OACI°) au Canada.

En marge des travaux de la 40e assemblée générale de l’Organisation internationale de l’aviation civile (OACI) au Canada, le ministre camerounais des Transports, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe, a été reçu par son homologue du Qatar. « Les échanges entre les deux ministres ont principalement porté sur la redynamisation de la compagnie aérienne nationale Camair-Co. C’est ainsi que des points sur la densification de la flotte, la formation du personnel navigant et technique, l’ouverture d’un centre de maintenance, l’accompagnement technique et l’ouverture du capital de la compagnie ont été évoqués », révèle l’Autorité aéronautique civile du Cameroun (CCAA).

Lire aussi
3 conseils pour trouver des vols pas chers pour le Cameroun

La CCAA confie qu’au terme des échanges, le ministre qatari des Transports a indiqué que l’Émir du Qatar est disposé à accompagner le Cameroun dans ses projets structurants.

Dans cette veine, le Cameroun attend l’arrivée d’une délégation qatarie « dans les tout prochains jours » pour l’évaluation des besoins de Camair-Co, en vue de la densification de la coopération entre les deux pays.

La compagnie aérienne camerounaise est en difficulté depuis le lancement de ses activités en 2011. Un plan de redressement de Camair-Co, criblée de dettes, a été proposé en 2016 par le cabinet américain Boeing Consulting. Ce plan prévoit, entre autres, l’apurement d’une dette de 35 milliards FCFA, l’injection de 60 milliards FCFA, le redimensionnement du réseau à près de 23 destinations, la modernisation de la flotte avec le passage à douze aéronefs. Ce plan de redressement peine à être mise en œuvre.

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer