International

Le Kazakhstan ne s’attend pas à des conséquences face à la situation du navire Jibek Joly

Les autorités kazakhes ne s’attendent pas à des conséquences pour le pays face à la situation du navire Jibek Joly, car le Kazakhstan n’a violé aucune loi. C’est ce qu’a fait savoir ce mardi le ministre kazakh de l’Industrie et du Développement des infrastructures Kairbek Ouskenbaïev.

« Il ne devrait y avoir aucune conséquence pour le Kazakhstan, car le Kazakhstan n’a pas et n’a jamais violé les lois – ni les lois internationales, ni les accords ratifiés, ni les lois nationales du pays », a-t-il répondu à une question sur le navire Jibek Joly, qui s’est ancré le 1er juillet près du port turc de Karasu.

Lire aussi
La Russie a indiqué qu'elle agirait en tant que garant de la stabilité au Kazakhstan

Selon le ministre, la société kazakhe a légalement loué le navire. « La société russe qui loue aujourd’hui ce navire n’a fait l’objet d’aucune restriction – ni au niveau international, ni au niveau interne, ni dans aucun document de procédure. Si le locataire de ce navire a, d’une manière ou d’une autre, violé les lois d’un pays et que cela est officiellement confirmé, alors notre société, je pense, lancera la procédure de restitution de ce navire », a-t-il indiqué.

Lire aussi
Washington et l’UE sont convenus sur la nature des sanctions à imposer contre la Russie

Selon Vassili Bodnar, ambassadeur d’Ukraine en Turquie, le Jibek Joly a été interpellé à la demande de Kiev qui estime que ce navire battant pavillon russe transportait des céréales ukrainiennes.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a quant à lui annoncé lundi que le fret transporté par le Jibek Joly faisait partie d’un contrat entre Tallinn et Ankara.

237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page