Afrique

La Journée de l’Afrique célébrée sur fond des préoccupations pour la sécurité alimentaire

La Journée mondiale de l’Afrique est célébrée ce mercredi pour la 59e fois. Cette année, l’Union africaine réunissant 55 pays a annoncé que la fête se tiendrait sous le slogan du renforcement de la sécurité alimentaire des pays du continent.

« L’Afrique a un grand potentiel notamment dans le domaine de l’agriculture, a déclaré à TASS un représentant de la Commission de l’Union africaine. Dans la cadre de la Journée de l’Afrique, nous organisons au siège de l’Union africaine dans la capitale éthiopienne d’Addis-Abeba une exposition consacrée aux possibilités de notre continent et des pays concrets de livrer des produits alimentaires sur les marchés intérieurs et extérieures. »

Le sujet de la Journée de l’Afrique cette année, « Bâtir une résilience en matière de sécurité nutritionnelle sur le continent africain: renforcer les systèmes agroalimentaires et les systèmes de santé et de protection sociale pour accélérer le développement socio-économique et du capital humain », a été choisi lors du sommet de l’Union début février et définit sa priorité pour cette année. Cet objectif a acquis une nouvelle dimension suite à la crise en Ukraine.

Menace d’une crise alimentaire

Le président de la Banque africaine du développement Akinwumi Adesina a récemment déclaré que les pays du continent devaient se préparer à une crise alimentaire mondiale imminente en raison des événements en Ukraine et des sanctions occidentales contre la Russie qui est le plus grand exportateur de blé et d’engrais dans de nombreux pays africains. L’Ukraine, à son tour, acheminait sur le continent du blé et du maïs.

Le déficit de céréales, d’engrais et de carburant a déjà entraîné la flambée des pris. Depuis février, le prix du blé en Afrique a augmenté de 45% à la moyenne alors que le prix des engrais a grimpé de quatre fois.

Selon l’organisation humanitaire Hunger relief, environ 270 millions d’habitants de l’Afrique sont au bord de la famine. La situation la plus grave est observée en Afrique de l’Est qui fait face à une sécheresse depuis de la fin de l’an dernier.

De nombreux pays africains ont demandé ces dernières semaines de l’aide de la Russie en matière des livraisons de céréales, d’engrais et de carburant. « Les demandes respectives ont été envoyées à Moscou, nous espérons que la Russie aidera les pays africains à obtenir les produits alimentaires dont ils ont tant besoin », a déclaré à TASS la Commission de l’Union africaine.

237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page