Afrique

Kenya : à 25 ans, l’athlète Agnès Tirop tuée par son mari 

Mortellement poignardée le 13 octobre à son domicile, la championne olympique Agnès Tirop aurait été tuée par son conjoint qui est actuellement en exploitation à la Police. 

Emmanuel Rotich est visiblement le principal suspect dans la mort d’Agnès Tirop. Alors que le conjoint de la défunte tentait de fuir, il a été appréhendé par la Police kenyane selon George Kinoti, directeur des enquêtes criminelles, et sera présenté devant les juridictions ce 15 octobre pour apporter des éclairages dans cette affaire très floue pour le moment. Le corps de la double médaillée mondiale du 10 000 m (en 2017 et 2019) et 4e des derniers Jeux olympiques de Tokyo sur 5 000 m a été retrouvé sans vie chez elle à Iten (une ville d’altitude de l’ouest du Kenya). Les premiers constats font état d’une mort par coups de poignard. Pour le Tom Makori, le commandant de police du district de Keiyo North, où se trouve la scène du crime, le mari d’Agnes Tirop, est le principal suspect. Il « a passé un appel aux parents de Tirop pour leur dire qu’il avait fait quelque chose de mal », a révélé l’officier mercredi.  


La fédération kényane d’athlétisme est émue par cette disparition très inattendue. Son président, Jackson Tuwei, regrette la mort d’une « étoile filante ». Rassemblés au domicile de ses parents à Kapnyamisa, ses proches et amis ont regretté le départ d’une personne aimante et attentionnée.  Sa mère, Dinah Tirop, a évoqué avec tristesse le souvenir de sa fille, qui subvenait aux besoins de la famille, payant notamment les frais de scolarité des enfants. Le président kényan Uhuru Kenyatta lui a également rendu hommage. « Il est bouleversant, extrêmement malheureux et triste de perdre une athlète si prometteuse et si jeune qui, à 25 ans, avait déjà apporté la gloire à notre pays par ses exploits sur la piste », a déclaré le chef de l’Etat dans un communiqué. « Sa mort est d’autant plus difficile à encaisser qu’Agnes, héroïne du Kenya, a été victime d’un acte criminel lâche et égoïste », a-t-il regretté.

Tirop avait battu il y a un mois le record du monde du 10 km sur route dans une course exclusivement féminine en 30 min 01 sec à Herzogenaurach (Allemagne). Elle s’était révélée en 2015 en remportant à seulement 19 ans le titre de championne du monde de cross-country, devenant la plus jeune athlète à signer une telle performance depuis la Sud-Africaine Zola Budd en 1985. 

La Rédaction de 237online.com 

Please follow and like us:
8k
fb-share-icon13589
251k
Pin Share20
Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Twitter251k
Facebook14k
RSS15k
Follow by Email8k