Sport

Championnat de la Concorde : Des joueurs d’Elite One mettent le feu à Messassi

Ils ont offert un très beau spectacle samedi dernier devant un public des grands jours.

Les championnats de vacances battent leur plein dans les différents quartiers de la ville de Yaoundé. Ça bouge au rythme du ballon rond au plaisir des populations. Avec l’arrêt des championnats d’Elite One et Two, des joueurs ont décidé de troquer les maillots des « clubs professionnels » pour ceux des équipes de quartiers le temps du tournoi.

C’était le cas le samedi 24 juillet dernier au stade de Messassi à l’occasion du championnat de la Concorde. La deuxième rencontre de la journée qui mettait aux prises ‘’11 Sud’’ à ‘’Ça ne fait rien’’ à attirer du monde. Pour cause, plusieurs joueurs du Canon de Yaoundé, d’As Fortuna ou encore de stade Renard de Melong ont chaussé les crampons. « Le premier match faisait dormir. La différente est nette avec de belles phases de jeu. On se régale », s’exclame un fan du beau jeu. La qualité des acteurs en présence fait saliver plus d’un. Eyango du Canon sportif de Yaoundé a conquis le public avec sa technique et ses dribles déroutants. Il a porté ‘’Ça ne fait rien’’ vers la victoire en inscrivant l’un des 4 buts des siens (4-2). Son coéquipier en club, Moukete, s’est lui aussi illustré en signant un doublé. Ngede, Bayegue Atangana … ou encore Joël Ngon A Tiati était tous de la partie. « On dirait que c’est le Canon de Yaoundé qui joue ici cet après-midi », a lancé Blaise Noah.

Oumara Khabtab, le milieu de terrain de Stade Renard de Melong et plusieurs joueurs d’As Fortuna prennent également part à ce tournoi. Des retrouvailles sur le « stade rouge » qui vont vibrer les vacances. « Vous savez que le championnat ne se joue pas. Ces joueurs viennent jouer ici. Les présidents déboursent certainement beaucoup de moyens pour les attirer. C’est un peu comme des répétitions pour eux en attendant la reprise du championnat. Les deux buts de Moukete face au gardien d’As Fortuna ont été magnifiques. Ça rehausse le niveau et l’attractivité du tournoi », s’est réjoui Alphonse Idriss Eyenga. Ces joueurs de l’Elite One et Two sont de plus en plus nombreux à prendre part aux championnats de vacances. Le phénomène n’est pas nouveau. Une situation qui inquiète Albert Onana, manager de club. Pour lui : « C’est une preuve que nos clubs sont indisciplinés et précaires. Un joueur sous contrat défend les couleurs d’une équipe de quartier pourtant le championnat d’Elite n’est pas encore à son terme. En cas de blessure, qui prendra soin de lui ? J’ai vu certains jouer disputer des tournois au Mateco. Nos clubs manquent cruellement de discipline. Parfois ces joueurs courent derrière les primes. On les comprend au finish ; mais ce n’est pas professionnel ».

Quoi qu’on dise, les joueurs des championnats d’Elite donnent du rythme aux différents championnats de vacances.

Solière Champlain Paka

Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page