Can Total 2021 à l’Ouest : Le Noun ostracisé par Yaoundé dans les investissements

Hermine Patricia Tomainou Ndam Njoya maire de foumban

A quelques jours du début de la plus prestigieuse compétition africaine de football, les élus régionaux du Noun montent au créneau pour s’indigner et appeler la population au calme.

« Aucun tronçon de route, aucun stade même d’entrainement, aucun renforcement des structures d’accueil : hôtels, restaurants… du département du Noun », lit-on comme un cinglant constat amer dans le communiqué signé ce 19 décembre 2021. Triste tableau qui dénote à suffisance sur le ressenti des populations de ce département et ailleurs sur cette mise à l’écart de la moitié de la superficie de la région dans les investissements liés à l’organisation de la Can qui se tient au Cameroun du 9 janvier au 6 février 2022.

Dans cette déception totale, les Conseillers régionaux notent curieusement qu’il y a eu deux postes de péages supplémentaires sur les routes dégradées du département portant le total au record de 3 péages. Pendant ce temps, de l’autre côté du Noun, la rupture est totale. Ces élus départementaux s’offusquent que l’investissement qui revient à l’Ouest y soit exclusivement concentré. « Nous prenons une fois encore l’opinion nationale et internationale à témoin des discriminations graves et toujours en violation des dispositions de la loi, auxquelles le département du Noun que nous représentons à l’Ouest est confronté », clament-ils.

Les Délégués de ce département, dans la foulée, citent les réalisations visibles dans le cadre de la Can dont le département qui a 52% de la superficie de l’Ouest n’a rien eu de tout cela. Ainsi on retient : 2,5km de route goudronnée vers le stade Fotso Victor à Bandjoun ; la route bitumée de l’aéroport de Bamougoum ; la réfection de la Nationale numéro 6 de Bafoussam au Stade Omnisports de Kouekong ; bitumage de l’axe Stade Omnisports de Kouekong-Bandjoun. Au niveau des stades, il y a la construction du stade Omnisports de Kouekong, les réfections du stade Fotso Victor de Bandjoun, du stade de Bamendzi, du stade du complexe Tagidor de Bangou, du stade de Mbouda. On peut aussi retenir la construction de l’hôpital régional de l’Ouest à Kouekong. « Invitons celles des populations vivant dans le Noun, ainsi que tous ceux qui expriment depuis quelques temps leur consternation face à ce constat amer, à garder flegme et résilience habituels », appellent les élus du Noun.

Aux Conseillers municipaux qui font confiance à l’Udc, il leur est demandé d’intensifier la communication de proximité auprès des populations pour la meilleure implication de ces dernières, « en vue de toutes les actions nécessaires pour un accueil des plus mémorables, de ceux de nos hôtes qui, nombreux, ont déjà noté dans leur agenda de traverser le Noun pour visiter les Sites culturels, historiques, naturels du département du Noun, dont la renommée n’est plus, n’en déplaise, tributaire de quelques manœuvres de basse facture et de mauvaise foi », lit-on. Pour finir, ils sollicitent que ces manquements n’empêchent pas d’apprécier les moments de rencontres sportives fraternelles et humaines de la Can, « attendue depuis 2019 dans notre pays ».

Léopold DASSI NDJIDJOU / 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *