Société

Cameroun – rentrée académique: Améliorer les performances de l’Université de Dschang

L’objectif a été fixé par son recteur lors de la rentrée solennelle académique, scientifique et culturelle le vendredi 9 novembre dernier.

La crise anglophone a au cours de l’année dernière contribué à la baisse de l’effectif des étudiants à l’université de Dschang (Uds) selon les explications de son recteur. Le Prof. Roger Tsafack Nanfosso malgré cette baisse veut dans « l’an 4 de la dynamique collective » contribuer à rehausser l’image de son institution tant au niveau national qu’international. Cet objectif fixé est basé sur sept paradigmes dont la formation et l’animation scientifique, la coopération internationale, les infrastructures et patrimoine, la reconnaissance et le rayonnement, la valorisation et la promotion de l’excellence, la gouvernance managériale, les conditions de vie et de travail et les initiatives innovantes. Comme prouesses, cette institution a vu présenté l’année dernière, au total 109 thèses de doctorats « philosophiae doctor » (PhD).

« Nous avons aussi noté l’année dernière que nous avons posé la première pierre de notre école doctorale financée à 100% par les fonds de notre fondation université de Dschang. De nombreux camerounais nous ont fait confiance. Nous essayons de construire cette école doctorale pour qu’ils soient contents. Nous avons aussi noté l’année dernière la création par le chef de l’Etat et nous en sommes encore reconnaissant et cela éternellement la création d’une faculté de médecine et des sciences pharmaceutiques et son démarrage immédiat. Au jour d’aujourd’hui, je puis vous dire que les étudiants qui ont bien terminé l’année dernière sont en deuxième année. Et puis par ailleurs, on s’est aperçu que certain nombre d’engagement que nous avons pris l’année dernière ont été effectivement réalisé. Et cette année, notre ambition est de faire au moins aussi bien que l’année dernière pour maintenir notre rang de première université au Cameroun et en Afrique centrale », a accordé Prof. Roger Tsafack Nanfosso, recteur de l’Uds.

Lire aussi
Crise anglophone : L'image horrible d'un enfant calciné fait le tour de l'internet camerounais

Pour les jeux universitaires 2019 dont cette institution se doit d’accueillir, les préparatifs sont déjà en cours dans une vision performante. « Nous sommes en train d’imaginer des jeux universitaires étalés sur au moins trois sites : à Dschang pour l’essentiel de ce qui va se faire, à Bandjoun et à Foumban. Nous voulons faire en sorte que ces jeux créent un maillage dans toute la région. Que ce sera les jeux de l’université de Dschang mais encore plus les jeux de la région de l’Ouest. Que tous les fils et filles du Cameroun qui sont dans cette région quelque soient leurs origines se sentent bien colporter par une seule âme. L’âme des jeux universitaires afin que triomphe le vivre ensemble dans notre pays », rêve-t-il. Dans sa leçon inaugurale, le Prof. Ngetcham a à travers la lecture archéologique de quelques textes littéraires invité l’ensemble du maillon de la chaine à la construction des mentalités camerounaises centrées sur le vivre-ensemble.

Source
Aurélien Kanouo
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page