Société

Cameroun – Probatoire : Refus des candidats de composer, sur instruction d’un pasteur

Tout comme des élèves de 3ème ayant refusé de composer les épreuves du BEPC, c’est au tour de quelques candidats au Probatoire d’en faire pareil, sur recommandation du pasteur Ngoa Atangana.

Ngoa Atangana (pasteur de l’église de réveil dénommée « Tabernacle de la Liberté » à Yaoundé) brillerait dans les arts de convaincre et du lavage de cerveau. La structure dans laquelle il exerçait a été récemment fermée, sur commandement de Naseri Paul Bea (Gouverneur de la région du Centre) pour incitation à la rébellion contre l’Etat.

L’homme de la bonne la parole serait à l’origine du fait que certains candidats au Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC), session 2020, des arrondissements de Yaoundé 3ème ; 6ème et 7ème aient refusé de prendre part à cet examen national. Il aurait recommandé aux jeunes élèves de ne composer et de s’insurger contre les mesures barrières, visant à barrer la route au Covid-19, qu’il qualifierait de « sataniques », notamment le port du masque et du lavage régulier des mains à l’eau coulante et au savon.

Lire aussi
Cameroun : Une enseignante se pend à Douala

Après que l’examen de fin d’études du premier cycle de l’enseignement secondaire soit achevé, voilà un autre scandale dans lequel est impliqué le pasteur Ngoa Atangana. Ce dernier aurait fait la même recommandation à certains candidats au Probatoire (examen qui permet de passer en classe de Tles). Ceux-ci auraient agi selon sa volonté. Ce sont nos confrères d’Equinoxe Radio qui en ont parlé au cours de leur édition d’information de la mi-journée (journal de 12 h).

Les jours à venir nous en diront plus cette affaire.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page