Cameroun: Les énergies renouvelables pour protéger l’environnement

L’utilisation des énergies renouvelables est un défi nouveau pour les États africains.

Aussi est-il grand temps pour le Cameroun de passer à une économie qui revalorise les ressources propres qui protègent l’environnement. C’est pourquoi les énergies renouvelables sont une opportunité pour les régions septentrionales parce qu’elles concourent à la protection de l’environnement. «Les énergies renouvelables sont la solution la plus appropriée d’ailleurs aux problèmes environnementaux dans le Septentrion. Prenons par exemple le cas de la biomasse, la coupe abusive du bois engendre beaucoup de phénomènes liés aux changements climatiques. Alors si nous encourageons la destruction au lieu de produire d’autre forme d’énergie qui pourront mieux nous permettre de ne pas utiliser le couvert végétal cela pourra résoudre plusieurs problèmes. D’autre part, les centrales thermiques qu’on utilise peuvent être substituer par les centrales solaires ce qui va contribuer à la réduction des gaz à effet de serre» a expliqué le Dr Kodji Deli, enseignant à l’école nationale supérieure polytechnique de Maroua.

D’après les experts, les régions du Nord, de l’Extrême-Nord et de l’Adamaoua qui sont sous la menace des changements climatiques sont un terreau fertile des énergies renouvelables dont le mérite est de conduire à la diminution des émissions de gaz à effet de serre. Et de contribuer à la construction écologique, qui vise à l’utilisation de matériaux locaux, où ceux qualifiés de renouvelables et ayant subi une amélioration donnant une valorisation et même une valeur ajoutée sans nuisibilité grandiose de l’environnement dans le processus de leur préparation.

«Les régions du Grand Nord se présentent comme de potentielles zones de production d’électricité pour l’exploitation de l’énergie éolienne avec une vitesse moyenne des vents évaluée à plus de 2m/s. C’est le cas des villes de Kaélé dans le Mayo-Kani et Kousseri dans le Logone et Chari dans la région de l’Extrême-Nord qui ont une vitesse de vents estimée entre 2,53 m/s et 4,2 m/s» explique un environnementaliste.

INVESTISSEMENT

Plusieurs avancées dans le domaine sont déjà perceptibles. Dans la région de l’Extrême-Nord par exemple, plusieurs entreprises qui font dans ledomaine des énergies renouvelables ont déjà vu le jour. C’est le cas de l’entreprise Weey Energie et eau de Maroua qui met à la disposition de la population des matériaux issus de la biomasse, des énergies renouvelables, des énergies solaires, photovoltaïques et thermiques «Nous sommes à la disposition des populations camerounaises où qu’elles soient surtout dans les zones rurales. Nous montons des projets et mettons à leur disposition des kits accessibles à leurs portefeuilles. Ceci dans le souci de vulgariser la filière et de la rendre accessible à tous, quel qu’en soit le niveau de vie. Vous pouvez avoir votre lanterne chez vous qui brille, vous pouvez également charger votre téléphone portable grâce à l’Énergie solaire», confie Irène Yanpelda l’ingénieure en énergie renouvelable et par ailleurs promotrice de Weey Energie et eau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *