Economie

Cameroun : Le modèle italien au sein de PME camerounaises

C’était l’un des objets de l’audience accordée par Achille Bassilekin III, le Minpmeesa, à S.E Marco Romiti, l’Ambassadeur d’Italie au Cameroun en fin de séjour, ce 21 septembre 2021 à Yaoundé.

L’Italie dispose du plus fort taux de Petites et moyennes entreprises (PME) en Europe. De la même manière, l’Italie doit son grand essor économique au capitalisme familial dans tous les secteurs d’activités qui s’imposent dans le monde. Dans le secteur artisanal, ce pays est une référence en Europe en matière de transformation du cuir ; tout comme dans l’économie sociale où les entreprises sont en majotité à colortion familiales. L’Italie se positionne aussi comme un pays où l’on accorde une place importante dans les secteurs des machines et équipements, de l’industrie agro-alimentaire, de la métallurgie et du textile-habillement. C’est la deuxième puissance en Europe, après l’Allemagne au regard de sa production et l’exportation des machines-outils. Ce qui a orienté les entrepreneurs italiens vers les investissements dans le luxe, l’automobile, les produits chimiques et pharmaceutiques et la machinerie à précision. C’est fort de toutes ces potentialités que le ministère des Petites et Moyennes entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat (Minpmeesa) entend ,dans le cadre d’une coopération, faire profiter l’expérience italienne pour le développement des Petites et moyennes entreprises, de l’économie sociale et de l’artisanat (PMEESA) au Cameroun.

La filière cuir ciblée

Le développement de la filière cuir a été identifiée dans la cadre de la Stratégie nationale de Développement 20-30 (SND30) comme une niche de développement dans le secteur des PME. C’est pour cette raison que le modèle italien a été inculqué aux artisans camerounais, avec la multiplication des partenariats entre des Universités et centres d’incubation camerounais et italiens.

A son arrivée, S.E Marco Romiti, l’Ambassadeur d’Italie au Cameroun, et Achille Bassilekin III, le Minpmeesa, s’était rencontrés le 20 septembre 2019. Ils avaient alors posé les bases en vue de l’intensification des relations bilatérales au regard de nombreuses opportunité de complémentarité entre le Cameroun et l’Italie. Quatre années plus tard, le diplomate italien, en fin de séjour au Cameroun, a été reçu au cours d’une audience par Achille Bassilekin III. Au-delà de se dire au revoir, les deux personnalités ont exploré les pans de la coopération entre le Minpmeesa et l’Italie, étant donné qu’ils s’étaient fixés dans le domaine des PMEESA le transfert des technologies, l’intensification du partenariat entre les PME camerounaises et italiennes, de même que la synergie entre les patronats des deux pays. Le diplomate italien va quitter la Cameroun, avec le sentiment d’avoir véritablement œuvré, dans la cadre de la coopération, pour le développement des PMEESA camerounaises. Un défi que devra relever probablement son successeur.

Achille Chountsa

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page