Cameroun : Le grand cordon pour Jean Samuel Noutchogouin à Bandjoun – 237online.com
Société

Cameroun : Le grand cordon pour Jean Samuel Noutchogouin à Bandjoun

Les obsèques de l’homme d’affaires décédé à Paris en janvier dernier, à l’âge de 86 ans, ont eu lieu ce week-end dans son village natal, à Mbo.

Pour la continuité, le successeur c’est Philippe Noutchogouin. C’est à lui que le Chef de l’Etat a adressé les condoléances pour la famille, à l’occasion des obsèques de son père, qui se sont déroulées du 14 au 16 février 2019, dans leur concession de Mbo-Bandjoun. Après la mort de son frère Jean Roger, l’on attendait de voir sur qui l’homme d’affaires, qui pèse de nombreux milliards (315 millions de dollars selon un classement Forbes de 2015), allait jeter son dévolu. Et la curiosité s’est d’autant plus aiguisée que lorsque la parole a été donnée au chef de famille, c’est sa soeur aînée, le Dr. Odette Nguiffo qui s’est présentée. Elle a fini son propos en annonçant solennellement que son père a désigné ce successeur qu’elle va encadrer.

Point d’orgue d’une cérémonie d’au revoir au cours de laquelle la dizaine d’orateurs qui se sont succédés ont été unanimes sur les qualités de
l’homme Noutchogouin, humble et proche malgré la richesse. Marcel Niat Njifenji, son camarade d’enfance, bien que présent, a fait lire son
témoignage par son fils Eric. « C’est un bâtisseur qui a marqué son temps » , a-t-il dit. Le représentant français du groupe Cfao s’est félicité de
l’ingéniosité de Jean Samuel Noutchogouin, un quasi-analphabète qui a investi et réussi dans la production des fournitures scolaires et a cru à l’école au point où sa famille pullule de docteurs. « Il est la preuve qu’on peut être riche, très riche mais humain. Il a cultivé des rapports personnels avec sa famille et ses amis. Il était riche, très riche, sans être déraciné » , s’est félicité le directeur ivoirien du groupe Atlantique (assurances, banques et télécoms), dont il est le premier actionnaire local. Comme ces derniers, le deuil du magnat de l’élevage a drainé du beau monde. La messe a été dite par un collège d’évêques parmi lesquels NNSS Dieudonné Watio de Bafoussam, Joseph Atanga de Bertoua et Antoine Ntalou, Archevêque émérite de Garoua.

Au milieu des hommes d’affaires conduits par le président de la chambre de commerce, l’on a noté la présence des chefs traditionnels de
nombreuses ères culturelles du Cameroun, notamment les Sawa emmenés par le roi Bell, venus conduire aux limbes un de leurs initiés et grand ami
du Ngondo. Le Ministre du Commerce-représentant du Chef de l’Etat, Magloire Mbarga Atangana, lui a décerné à titre posthume la médaille de grand cordon du mérite camerounais. Elle accompagnera d’autres décorations obtenues au Cameroun et à l’étranger où ses compétences étaient reconnues. Jean Samuel Noutchogouin est célèbre pour avoir développé, sans connaissances livresques, un agropole avec Agrocam qui produit des poussins d’un jour, Belgocam qui importe et commercialise les intrants de l’élevage et la Spc (société des Provenderies du Cameroun), le mastodonte qui vend l’alimentation du bétail.

Commenter avec facebook

Source
Franklin Kamtche
Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer