Société

Cameroun : Insertion des personnes en situation de handicap, où en est le Cameroun ?

Le gouvernement Camerounais à travers le ministère des Petites et moyennes entreprises de l’économie sociale et de l’artisanat (Minpmeesa), a signé ce mardi 16 février 2021 à Yaoundé, une convention avec le Centre National de Réhabilitation des personnes handicapées (CNRPH.)

Selon Achille Bassilekin III, le ministre camerounais des PME, de l’artisanat et des organisations de l’économie sociale, cette convention va permettre au centre Cardinal Paul Emile Léger de bénéficier de l’appui gouvernemental en matière de renforcement du dispositif d’information, d’orientation, de formation et d’insertion socioéconomique des personnes en situation de mobilité réduite.

«Il faut dire qu’à travers la signature de ce partenariat entre le CNRPH et le ministère de PME, nous avons pris l’option de mettre à la disposition des pensionnaires de ce centre des programmes, des moyens d’accompagnement, et notre capacité à pouvoir aller au contact des partenaires techniques et financiers pour mobiliser les moyens adéquats afin que les personnes vivant avec un handicap puissent être associées à la dynamique pour le rayonnement de l’entreprenariat », a déclaré le patron des PME et de l’entreprenariat social.

Lire aussi
Cameroun 8 présumés dealers aux arrêts à Yaoundé

Et d’ajouter, « c’est dans ce contexte que je reste persuadé à travers le dispositif de suivi évaluation que nous mettons en place aussi bien dans la recherche des financements et d’autres aspects où les besoins existent, nous allons dynamiser cela.»

Il existe, un réel besoin en matière d’accompagnement spécialisé pour l’insertion des personnes vivant en situation de handicap au Cameroun, axe majeure de la politique de solidarité nationale prônée par le pouvoir.

Selon le Dr Alexandre Manga DG de ce centre, en deux ans, 33 personnes « seulement » en situation de handicap ont pu bénéficier des financements étatiques pour lancer des activités génératrices de revenus.

Lire aussi
Covid-19 : Le Ministère de la santé au Cameroun se prépare à vacciner

La liste des difficultés de cette catégorie de personnes est longue en commençant l’accès aux lieux publics. Très peu de bâtiments publics offrent l’accès aux fauteuils roulants.

En outre, trouver un logement et une salle de sports adaptés relève d’un parcours du combattant.

Selon la Commission nationale des droits de l’homme et des libertés (CNDHL), le handicap au Cameroun est beaucoup plus considéré comme un problème individuel.

C’est donc un véritable pari pour le ministère des PME qui s’engage dans le processus de leur insertion socioéconomique.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page