Société

Cameroun – Epidémie de poliomyélite: Enfin, le virus sauvage ne circule plus

Selon la mission d’évaluation indépendante qui s’est effectuée au début du mois d’avril, la chaîne de transmission de la polio détectée en octobre 2013 est maintenant interrompue. Les populations commençaient déjà à se lasser des journées nationales et locales de vaccination contre le poliovirus qui se tenaient pratiquement à la fin de chaque mois. Appelées à recevoir régulièrement dans leur domicile, des équipes de mobilisateurs, de vaccinateurs puis d’enquêteurs, elles ne cachaient plus leur réticence. D’aucuns allaient jusqu’à soupçonner l’inefficacité du vaccin administré aux enfants de 0 à 5 ans. Et pourtant, il n’en était rien. Le Cameroun étreint dans une position de pays exportateur de la maladie, il fallait désormais multiplier des actions urgentes pour stopper la flambée. Avec la notification des cas de polio en fin d’année 2013 et au courant de l’année 2014, la situation semblait ne pas tourner en faveur du pays. L’Organisation mondiale de la santé (Oms) du fait des lacunes observées dans la surveillance épidémiologique, et de la circulation et de l’afflux croissant de populations vulnérables constituées de réfugiés en provenance de la République centrafricaine, estimait alors que le risque de propagation internationale de la poliomyélite à partir du Cameroun était très élevé. Du coup pour inverser la tendance, les actions concertées ont été prises dans le sens d’attendre moins de 5 % pourcents d’enfants non vaccinés ; rattraper les enfants non vaccinés dans les zones dites en insécurité au Cameroun et renforcer la surveillance épidémiologique.

Lire aussi
Denise Bukari Biloa : « Les beignets-haricot-bouillie sont un repas complet »

Dénouement heureux
Le 27 février 2015, à la suite de la 4ème réunion internationale du comité polio, le Cameroun change de statut. Il passe de « pays exportateur » de poliomyélite à celui de pays « pays infecté » par la poliomyélite. Un reclassement qui résulte du constat de l’absence de nouveau cas de paralysie flasque aigue depuis six mois. Moins de deux mois plus tard, la mission d’évaluation indépendante, sur la base des données mise à leur disposition et des informations collectées dans les régions du pays, conclut que la chaine de transmission de la polio détectée en octobre 2013 au Cameroun est maintenant interrompue. Une nouvelle qui selon André Mama Fouda, le ministre de la Santé publique annonce la fin de l’épidémie polio au Cameroun qui datait de 2013. Et la représentante de l’Oms au Cameroun d’ajouter, « Depuis une semaine, nous avions une mission d’évaluation indépendante composée de plusieurs partenaires internationaux qui chaque fois qu’il y a une épidémie, tous les six mois vient dans les pays pour voir où on se situe par rapport à l’interruption du poliovirus sauvage au Cameroun ». Ce nouveau statut, selon les épidémiologistes présage la confirmation de l’éradication de cette maladie invalidante.

Lire aussi
CAMRAIL : 55 jeunes camerounais sélectionnés débutent la formation aux métiers ferroviaires de base

Luc justin Kamguia, 237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page