Cameroun : Bruno Bidjang en détention préventive pour deux dossiers distincts

Bruno Bidjang

Nouveau rebondissement dans l’affaire du journaliste camerounais Bruno Bidjang. Déjà poursuivi dans le cadre du meurtre de son confrère Martinez Zogo, il se retrouve également incarcéré pour un second dossier relatif à une fake news sur la hausse des prix des carburants. Explications.

Double procédure judiciaire

Selon nos informations exclusives, Bruno Bidjang a été placé en détention préventive le 23 février dernier sur demande du magistrat militaire Cerlin Belinga. Mais contrairement à ce que certains médias ont avancé, cette arrestation ne concerne pas uniquement le meurtre de Martinez Zogo.

En effet, le journaliste controversé fait également l’objet de poursuites dans une seconde affaire, pour « propagation de fausses nouvelles ». Une vidéo qu’il avait publiée début février pour critiquer la hausse des prix à la pompe lui vaut ainsi des démêlés avec la justice.

Un activisme tous azimuts

Pour rappel, Bruno Bidjang s’est fait connaître ces derniers mois par ses prises de position tranchées sur l’actualité socio-économique camerounaise. Que ce soit sur la cherté de la vie, le fonds Covid détourné ou encore le meurtre de son confrère Martinez Zogo, le reporter n’hésite pas à charger le pouvoir, s’attirant les foudres du régime.

Son opposition frontale lui a valu une première arrestation mouvementée en janvier 2023, avant d’être relâché quelques semaines plus tard. Mais la machine judiciaire semble cette fois bien décidée à le neutraliser durablement…

Deux chefs d’inculpation qui s’additionnent

Ainsi, Bruno Bidjang se retrouve dans le collimateur de la justice pour deux motifs : d’une part la « conspiration » autour de l’assassinat de Martinez Zogo, et d’autre part la diffusion de fausses informations sur les prix des carburants. Deux affaires bien distinctes, qui pourraient chacune lui valoir jusqu’à 20 ans ferme selon le code pénal camerounais.

Inutile de préciser que le cumul de ces deux procédures accroît sérieusement ses risques d’emprisonnement. D’où l’importance de lever toute ambiguïté ou intox autour de sa situation carcérale déjà très critique…

Affaire à suivre sur 237online !

Par Boris Moukouri pour 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *