Société

Cameroun : Boko Haram annonce des fêtes de fin d’année ensanglantées

Depuis le début du mois d’octobre, la secte terroriste, Boko Haram, multiplie les attaques meurtrières dans la partie septentrionale du Cameroun ; elles s’intensifient visiblement avec l’approche des fêtes de fin d’année.

Les populations de la localité de Toufou 1 se sont réveillées ce 15 novembre dans le deuil. 237online a appris qu’une personne a été tuée à la suite d’une attaque de la secte terroriste Boko Haram dans cette périphérie du Département du Mayo Tsanaga, région de l’Extrême-Nord. C’est la suite interminable série à y voir de près. Dans la nuit du 9 au 10 novembre les localités de Roum Touf 1 et Rougoua Loctcha dans ce même département avaient fait l’objet d’assauts de la secte, faisant 03 morts et de nombreux blessés. On se rappelle également qu’un homme a trouvé la mort dans la nuit du 9 novembre à Goldavi dans l’arrondissement du Mayo Moskota.

Vohot Deguime, le maire de Mokolo (dans l’Extrême-Nord) avait récemment fait part d’une autre attaque dans le Canton de Tourou « des terroristes de Boko Haram sont arrivés dans le canton Tourou et ont tué trois hommes et une dame par balles et blessé quatre autres avant de repartir vers le Nigéria », et d’expliquer qu’ils visaient le Mont Roum Toufou1, un village voisin des Monts Mandaras. Visiblement très proche du lieu de l’attaque de ce 14 novembre. Les populations espèrent que des dispositions soient prisent pour contrer efficacement ces assauts qui ont atteint la vitesse de croisière avec l’approche des fêtes de fin d’année et les prédispositions climatiques visiblement favorables.

237online.com

Please follow and like us:
8k
fb-share-icon13589
251k
Pin Share20
Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Twitter251k
Facebook14k
RSS15k
Follow by Email8k