Société

Cameroun – Affaire Tenor : Renvoyée pour récusation du juge

Le Tpi de Douala-Bonanjo qui n’a pas prononcé le délibéré lundi 13 septembre 2021 attend que la Cour statue sur une demande de récusation.

Le Tribunal de première instance (Tpi) de Douala-Bonanjo devait rendre le délibéré dans le cadre de l’affaire Ministère public et ayant droits Nfia Mouliom Erika contre l’artiste Tenor lundi 13 septembre 2021. C’est du moins ce qui avait été décidé lors de la dernière audience le 06 septembre. Mais le délibéré n’a pas été vidé lors de cette quatrième audience. L’affaire appelée à 11h30 lundi a duré un peu moins de dix minutes. Le tribunal a prononcé le renvoi de l’affaire au 20 septembre prochain pour cause de « récusation du juge ». Le renvoi est ainsi prononcé en attendant que la Cour statue sur cette demande de récusation introduite par la famille de la défunte Erika Mouliom au lendemain de la dernière audience.

En effet, à la requête de Jean Georges Mouliom, le papa de la jeune Erika décédée, une « requête aux fins de récusation » de madame Nicole Valérie Dibobe Epoupa, juge au Tpi de Douala-Bonanjo, a été déposée vendredi 10 septembre au secrétariat du président de ce tribunal. La correspondance déchargée en date du 10 septembre 2021 a été remise par Me Mouloko Benjamin Longue, huissier de justice et commissaire-priseur près la Cour d’Appel du Littoral et les tribunaux de Douala. Le motif de cette demande de récusation n’a pas été dévoilé. La juge Nicole Valérie Dibobe Epoupa qui était en charge de l’affaire jusqu’ici ne s’est pas présentée au tribunal lundi. L’audience a été présidée par un autre confrère qui prend connaissance du dossier.

Le Conseil et le papa de la défunte Erika Mouliom étaient tout aussi absents de la salle. Thierry Mengoumou Ayia alias Tenor est quant à lui arrivé au tribunal à 11h21. Après le prononcé du renvoi autour de 11h40, le prévenu a aussitôt regagné le véhicule de l’administration pénitentiaire à destination de la prison centrale de Douala. Il y est placé en détention provisoire depuis le 30 juillet 2021. L’artiste poursuivi pour « Homicide involontaire » est impliqué dans un accident mortel de la circulation survenu le 15 juillet. Erica Nfia Mouliom, une jeune étudiante de l’université catholique St Jérôme de Douala, n’avait pas survécu après le choc du véhicule de l’artiste au lieu-dit Feu rouge Bessenguè, dans l’arrondissement de Douala 1er. Lors de l’audience du 06 septembre, le prévenu a plaidé « coupable » et a renoncé à sa demande de mise en liberté provisoire.

Mathias Mouendé Ngamo

Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page