Economie

Cameroun : à qui reviendra le contrat de réhabilitation du Barrage hydroélectrique de Lagdo ?

Quatre entreprises sont sur le starting-block pour décrocher ce gros marché estimé à 100 milliards de frs CFA.

Le barrage de Lagdo, faut-il le souligner à grand trait, fût l’un des fleurons qui jadis faisait la fierté du Cameroun. Il a été construit entre 1977 et 1982 par la China International Water & Electric Corps, une entreprise chinoise. Le barrage est situé à 50 km au sud de la ville de Garoua sur la Bénoué. Sa construction avait pour but de fournir de l’électricité à la partie nord du pays, ainsi que de permettre l’irrigation de 15 000 hectares de cultures en aval.

Mais ce joyau économique est aujourd’hui en décrépitude et nécessite d’être réhabilité. En 2018, la société allemande Voith avait fait une offre à l’Etat du Cameroun pour sa réhabilitation, laquelle consistait à apporter les financements, réaliser les travaux et étendre les capacités de production du Barrage de 72 à 80 MW. Elle était seule à l’époque. Entre temps, trois autres géant des BTP ont manifesté leurs candidatures, et ont fait des propositions au gouvernement camerounais. Il s’agit de l’américain General Electric, du chinois Sinohydro, et la China International Water & Electric Corps (l’entreprise qui a construit le barrage). Ses trois candidats adjudicataires des travaux de réhabilitation du barrage de Lagdo, plus la société allemande, sont en train de se battre aujourd’hui pour décrocher le précieux sésame, et c’est à qui mieux-mieux. Tous les moyens sont bons pourvu qu’ils soient efficaces.

Lire aussi
Cameroun - Arnaque financière: Africa’lif fait plus de 1 000 victimes à Douala

Au Ministère des Eaux et de l’Energie, le Ministre et ses collaborateurs sont aux petit soin. Mais n’en déplaise, la chèvre broute là où elle est attachée.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page