International

5 films qui ont grandement influencé le monde

L’industrie cinématographique est aujourd’hui l’un des secteurs de divertissement les plus intéressants.

Elle est considérée par bon nombre de personnes comme un moyen pour s’évader et passer du temps. Cependant, que ce soit de manière intentionnelle ou non, il arrive que des réalisations à l’image des films sur la foi chrétienne créent des changements dans la société. À travers des histoires inspirées de faits réels ou montés de toutes pièces, elles attirent l’attention du public sur un problème social que beaucoup ignoraient auparavant. Par les actes de célébrités sur grand écran, elles lancent parfois une nouvelle tendance. De même, la diabolisation d’un individu ou d’une chose dans un film cause occasionnellement des préjudices dans la vie réelle. Chrétiens Lifestyle revient aujourd’hui sur le top 5 des films qui ont le plus influencé le monde.

King Kong : Le film ayant inspiré Yggdrasil Gaming sur Krazy Klimber

Quand Merian Caldwell Cooper et Ernest Beaumont Schoedsack sortaient en 1933 le film King Kong, ils ne savaient pas qu’il servirait de précurseur pour des dizaines de productions à succès dans le monde entier et aux États-Unis en particulier. Si cette réalisation porte sur le gorille géant, il présente surtout la Grande dépression dont s’était enfouie la ville new-yorkaise dans les années 30. Les scènes montrant des jeunes femmes faisant la queue pour avoir de quoi manger et du personnage principal Ann Darrow, dérobant une pomme, nous renseignent un peu plus sur les effets de la crise économique. Le film présente l’Amérique au temps de l’exotisme et du colonialisme. Il la dépeint comme une société où les nouveautés sont valorisées et la curiosité est à son paroxysme. Pour preuve, dans le scénario, le réalisateur Carl Denham se lance dans l’aventure pour tourner des scènes sur l’île mystérieuse Skull Island puisqu’il est conscient du fort intérêt du public pour l’inconnu, la peur et la nature exotique de la jungle.

King Kong a été repris en 1976 et 2005. Cependant, son charme réside dans le fait qu’il a servi de source d’inspiration pour bon nombre de développeurs dans la conception de sublimes machines à sous en ligne. Le format est d’ailleurs adapté, car ces machines à sous sont souvent le meilleur moyen d’exploiter toutes sortes de thèmes afin d’offrir un gameplay incroyablement divertissant. Les éditeurs talentueux ne se privent donc pas pour proposer des slots bien conçus, avec des fonctionnalités aussi diverses que lucratives. C’est le cas d’Yggdrasil Gaming qui a mis en ligne Monkey King, un slot qui combine la culture orientale et le monde des singes. Il est pourvu d’animations 3D et à toutes les qualités pour assurer une expérience divertissante. Krazy Klimber est une autre production d’Yggdrasil Gaming qui rappelle le film de 1933. Il vous transporte à travers son interface sur Skull Island où vous devez défier Kong le monstrueux gorille. Pendant vos différentes sessions, vous pouvez compter sur quelques personnages et symboles qui s’alignent sur les rouleaux. Grâce au gorille, vous pouvez facilement trouver des combinaisons gagnantes, car il se substitue à d’autres icônes. Il vous permet aussi de décrocher des tours gratuits sur Krazy Klimber lorsque vous réussissez à la faire passer au sommet des gratte-ciels.

Philadelphia : Premier film hollywoodien sur le Sida

Il serait difficile pour les personnes de la trentaine de comprendre la peur, l’incompréhension et la stigmatisation qui entouraient la maladie du sida à ses débuts dans les années 80. À l’époque, de très nombreuses personnes suggéraient de placer les individus atteints en quarantaine. Pour d’autres, on devrait même les tatouer pour que l’on puisse les identifier publiquement. Ces perceptions ont radicalement changé après la sortie du premier film sur l’épidémie en 1993. Intitulée Philadelphia, cette production est l’œuvre du réalisateur Jonathan Demme et du scénariste Ron Nyswaner. Elle met en scène Tom Hanks dans le rôle de Andrew Beckett, un avocat homosexuel licencié par son cabinet parce qu’il est séropositif. Il décida avec l’aide d’un avocat noir homophobe de poursuivre la boite pour licenciement abusif.

Philadelphia a vraiment aidé à déstigmatiser les sujets portant sur le sida et l’homophobie que personne n’osait évoquer à l’époque, prouvant à quel point ce média peut être utile pour provoquer un changement dans la société. Il n’est d’ailleurs pas étonnant de voir des films sur les droits de l’homme ou d’autres sujets sensibles comme les violences faites aux femmes. Pour en revenir à Philadelphia, le film a permis à Bruce Springsteen de décrocher l’Oscar de la meilleure chanson originale et de la meilleure chanson de film aux Grammy Awards en 1994. Il a également vu Tom Hanks recevoir son premier Oscar du meilleur acteur et son titre de meilleur acteur dans un film dramatique au Golden Globe Award 1994. Parmi les acteurs les plus connus du film, il y a Denzel Washington qui interprète Joseph « Joe » Miller, Antonio Banderas dans la peau de Miguel Alvarez et bien entendu Tom Hanks.

Bambi : L’un des tops films d’animation des studios Disney

Bambi est un film d’animation sorti en 1942 par les Studios Disney. Il est une adaptation du livre « Bambi, l’histoire d’une vie dans les bois » de Felix Salten. Il raconte une histoire dramatique à travers les yeux d’un faon nouveau-né nommé Bambi qui part à la découverte des différentes saisons. La production a suscité beaucoup d’engouement auprès du public, notamment en raison d’une scène où l’on voit un chasseur abattre la mère de Bambi. La scène a tellement marqué les téléspectateurs que certains ont développé un certain sentiment hostile à la chasse. Cela a contribué à diminuer significativement la pratique de ce sport et à changer la façon dont les autorités le percevaient.

Pour voir une illustration parfaite de l’influence du film sur la société, il faut remonter en 1943. Cette année-là, des chasseurs du Wisconsin ont assisté au refus de l’administration de leur attribuer pour une saison supplémentaire une autorisation des chasses aux cerfs incontrôlés par l’État. Leur demande a suscité une grande indignation, poussant les autorités à rejeter la demande. Même s’il n’intègre pas la liste des 10 plus gros succès financiers au cinéma, le film quand même eu plusieurs récompenses comme bon nombre de productions disponibles sur Netflix. Il a reçu particulièrement trois nominations aux Oscars. Il s’agit de l’Oscar du meilleur son, le titre de la meilleure chanson originale et l’Oscar de la meilleure musique pour un film dramatique.

Super Size Me : L’œuvre cinématographique dénonçant l’obésité

Depuis 1952, McDonald’s Corporation, la chaîne de restauration rapide américaine, régale les Américains avec des menus intéressants. Ceux-ci incluent des sodas, des frites, des burgers de bœuf, de poisson et de poulet. La compagnie satisfait des dizaines de millions de clients par jour et se fait des milliards de revenus chaque année. Alors qu’elle faisait régulièrement de l’objet de critiques concernant ses pratiques et la qualité diététique de ses aliments, c’est le film Super Size Me qui va créer un tollé à propos de ses produits et la pousser à supprimer quelques menus. Ce documentaire réalisé en 2004 par Morgan Spurlock dénonça les conséquences néfastes de la restauration rapide. On y voit Morgan Spurlock mener une enquête pendant un mois chez McDonald’s. Il prenait chaque jour ses 3 repas et s’est donné pour mission d’essayer tous les plats des McDonald’s. Il ne consommait que les aliments proposés au menu et effectuait des marches quotidiennes comme tout Américain. Au bout de 21 jours, il a développé des maux au thorax et a pris 11 kg de plus.

Ce documentaire a clairement montré l’une des raisons pour lesquelles la plupart des Américains souffrent de surpoids. Il a fait engranger au réalisateur plus de 29,5 millions de dollars. Après sa sortie, la compagnie McDonald’s a dû retirer du marché son menu « Super Size » qui était au cœur des critiques. Pour finir, sachez que Super Size Me a obtenu trois grandes récompenses. Il a tout d’abord été en janvier 2004 nominé « Meilleur réalisateur » dans la catégorie documentaire au Festival de Sundance. Il a ensuite eu en février 2005 le prix du « Meilleur scénario » de documentaire de l’Association des scénaristes américains. La troisième nomination est celle de l’Oscar du meilleur film documentaire obtenu en 2005.

Le Jour d’après : Un blockbuster de Roland Emmerich

Avec des revenus estimés à près d’un demi-milliard de dollars en un peu plus d’un mois après son lancement, Le Jour d’après (The Day After Tomorrow) reste à ce jour l’un des films les plus réussis de l’univers hollywoodien. Il aborde les aventures de trois climatologues piégés en Antarctique et évoque un monde confronté à un terrible dérèglement climatique. Alors que les villes de New York et de Los Angeles croulent sous d’impressionnantes tornades, Tokyo lutte contre d’importants grêlons. Un scénario post-apocalyptique qui a été en partie tiré du livre « Le Grand Dérèglement du climat » et qui prévient sur les effets néfastes du réchauffement climatique.

Selon plusieurs chercheurs de l’Université Yale, ce film a contribué à la sensibilisation du public sur le changement climatique et a encouragé de plus en plus de personnes à bien se comporter pour éviter une telle crise environnementale. En France, il a favorisé la mise en place de stratégies d’adaptation au changement climatique. Il a connu un succès retentissant auprès des téléspectateurs d’autant plus qu’il est l’œuvre du même réalisateur que Stargate, la porte des étoiles (1994), Universal Soldier (1992) et Godzilla (1998).

Autres tops films influents

En dehors de cette liste des 5 meilleurs films ayant changé le monde, d’autres productions ont eu un certain impact sur la société. On peut citer A Girl in the River : The Price of Forgiveness, un film qui dénonce les violences faites aux femmes et les meurtres dits « pour honneur ». Il raconte l’histoire d’une dame qui a failli être tuée par son père pour s’être adonnée à un amour interdit. Le plus choquant, c’est que son père ne semble pas comprendre la gravité de ses actes. Après la sortie du documentaire de Sharmeen Obaid-Chinoy, les autorités pakistanaises ont promis de changer la loi sur les crimes d’honneur. La Victime (1961), Les Dents de la mer (1975), Blackfish (2013) complètent cette sélection de films influents.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page