Yannick Agnel poursuivi pour viol sur mineure reconnaît la matérialité des faits

Yannick Agnel

Le nageur Français Yannick Agnel, double champion olympique de natation, a reconnu les faits dans une affaire de viol sur mineure, a indiqué lundi la procureure de Mulhouse, Edwige Roux-Morizot, lors d’un point de presse diffusé par BFMTV.

« Yannick Agnel reconnait la matérialité des faits qui lui sont reprochés. Il précise qu’il n’avait pas le sentiment qu’il y a eu contrainte. Si les faits sont constitutifs de viol c’est parce que vous n’ignorez pas qu’il existe une différence d’âge très importante entre les 13 ans de la victime et les 24 ans de Yannick Agnel », a-t-elle déclaré.

« Les faits reproches, ce sont des faits de viol et d’agression sexuelle. Les chefs de mise en examen, c’est sur toute l’année 2016. Cela s’est aussi produit en Thaïlande, à Rio, et à Tenerife je crois. Ce qui tend à penser qu’il y a eu plusieurs faits. Tous les faits se sont déroulés sur l’année 2016 », a ajouté Mme Roux-Morizot.

« Yannick Agnel est toujours présumé innocent même s’il a reconnu la matérialité des faits », a précisé la procureure.

Après son interpellation jeudi et les 48h de garde à vue à Mulhouse, Yannick Agnel a été placé sous contrôle judiciaire samedi (mais pas incarcéré). Il est mis en examen pour viol et agression sexuelle sur mineure. La plaignante est la fille de son ancien entraîneur, elle avait moins de 15 ans à l’époque des faits supposés.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *