Société

Union sacré pour le CHAN : Le discours de PM trouve un écho favorable auprès des Pickpockets, et grands bandits

Le Premier Ministre Chef du Gouvernement, Joseph Dion Ngute, vient d’achever sa tournée d’inspection des infrastructures devant accueillir le Championnat d’Afrique de Football.

Un périple qui l’a conduit dans la Région du Littoral et du Sud-Ouest, où les aires de jeu, les infrastructures sanitaires hôtelières et routières ont été scrutées au peigne fin afin d’éviter tout désagrément de dernière minute.

Mais une compétition de cette envergure, ce n’est pas que les infrastructures ou les acteurs directs de l’événement que sont les officiels ou les joueurs, c’est aussi la population et l’environnement sociologique. On peut s’en réjouir que le PM ait tenu compte de ce paramètre lors de sa visite d’inspection. Pour aller droit au but, il s’est adressé entre autres, aux bandits, à Douala à Limbe et à Buea, n’ont pas avec condescendance, ni d’un ton vindicatif, encore moins, le discours va-t’en guerre qu’ils ont l’habitude d’entendre.

Lire aussi
Le Cameroun prépare le rapatriement de 5000 réfugiés nigérians

Pour citer l’exemple de Douala, Chef Dion Ngute a tout simplement invité sans aucune forme de procès, ses compatriotes qui ont choisi de faire route dans ce métier peu reluisant, à surseoir à leurs activités, le temps que dure cette compétition d’envergure internationale, ce, pour l’image du Cameroun, et au nom de l’intérêt supérieur de la nation. Toute chose qui n’est pas tombée dans les oreilles de sourds, d’autant plus que ceux-ci pour la première fois, disent-ils, se sont sentis touchés par un message qui sort de l’ordinaire.

Selon ce qui se susurre un peut partout, l’empathie du Premier Ministre a tellement séduit les acteurs du secteur informel de la délinquance et du crime, qu’ils auraient pris la ferme résolution de s’organiser pour apporter leur contribution au succès de cet évènement qui fera drainer du beau monde au Cameroun. Même si ce sera un manque à gagner pour eux, le jeu en vaut la chandelle. N’eut été le caractère illégal et illicite du métier, et la suspicion de se faire démasquer et lynché, les différents groupes de bandits réunis autour d’une plateforme, auraient pu signer une motion d’engagement.

Lire aussi
Cameroun : Le procès de l'absentéisme des fonctionnaires et agents publics

Il se dit que, même les Ambaboys de Limbe et de Buea seraient prêts à enterrer la hache de guerre, durant le Championnat d’Afrique des Nations qui démarrera le 16 Janvier prochain. Si tel est le cas, autant se féliciter du discours du Premier Ministre qui a su toucher le cœur des hors-la-loi, au point de les fédérer pour une cause noble.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page