CORONAVIRUS AU CAMEROON
Confirmés
12592
Actifs
2179
Guéris
10100
Décès
313
Source : MINSANTE Cameroun -
Mise à jour : 29 juin 2020
Société

Traduction et interprétation: Le MINFOPRA lance le recrutement de 100 agents

La date limite de dépôt des dossiers initialement prévue le 31 janvier est reportée au 28 février. La limite d’âge pour ce recrutement spécial est repoussée à 40 ans.

Un concours de recrutement spécial 100 personnels dans le corps des fonctionnaires des services de traduction et d’interprétation, session2020 a été lancé le 03 janvier dernier, date d’ouverture dudit concours. Mais aux derniers pointages dans l’ensemble des délégations régionales du MINFOPRA, à peine 47 dossiers de candidatures ont été enregistrés. Face à ce faible taux de candidatures, et au terme de la réunion du Comité Interministériel chargé de ce processus, le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative, a décidé, avec les membres dudit comité, de réajuster le chronogramme d’activités y afférent.

Ainsi, la date limite de dépôt des dossiers de candidature dans les 10 délégations régionales du MINFOPRA, initialement fixée au 31 janvier 2020, est reportée au vendredi 28 février 2020 à 15h30. Les épreuves écrites quant à elles, se dérouleront du samedi 14 au dimanche 15 mars 2020 dans les 4 centres d’examen que sont : Bamenda, Buea, Garoua et Yaoundé.

Lire aussi
Cameroun : le Minfopra et le Minjec s'associent pour faciliter les inscriptions aux concours nationaux

Ce recrutement obéit à une instruction du président de la République, indiquant au ministère de la Fonction publique et de la Réforme administrative de lancer l’opération de recrutement spécial, étalé sur 5 ans, de 500 personnels dans le corps des fonctionnaires des services de traduction et d’interprétation.

Cette mesure, a indiqué Joseph Le au cours du point de presse qu’il a donné le 22 janvier dernier à Yaoundé, « s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations, issues du Grand Dialogue National et vise à doter nos administrations publiques, de professionnels de la traduction et de l’interprétation bien formés et en nombre suffisant. »

Les agents à recruter auront donc pour travail au quotidien, d’assurer l’interprétation simultanée ou consécutive des conférences et la traduction des textes et documents administratifs. Compte tenu de la nature spéciale de recrutement, l’âge limite d’accès à ce concours a été repoussé à 40 ans. Cette dispense d’âge, a indiqué le MINFOPRA témoigne de la volonté du chef de l’Etat à résoudre le problème de l’emploi des jeunes diplômés.
Les 100 places mises à concurrence et réparties ainsi qu’il suit : 70 places pour les Traducteurs Principaux, catégorie “A” deuxième grade de la fonction publique. Soit 45 places pour les candidats ayant l’Anglais comme première langue et 25 places pour les candidats ayant le Français comme première langue.

Lire aussi
Cameroun : le Minfopra et le Minjec s'associent pour faciliter les inscriptions aux concours nationaux

10 places pour les Traducteurs, catégorie “A” premier grade de la fonction publique. Soit 6 places pour les candidats ayant l’Anglais comme première langue et 4 places pour les candidats ayant le Français comme première langue. 10 places pour les Traducteurs-Interprètes Principaux, catégorie “A” deuxième grade de la fonction publique. Soit 6 places pour les candidats ayant l’Anglais comme première langue et 4 places pour les candidats ayant le Français comme première langue. Enfin, 10 places pour les Traducteurs-Interprètes, catégorie “A” premier grade de la fonction publique. Soit 6 places pour les candidats ayant l’Anglais comme première langue et 4 places pour les candidats ayant le Français comme première langue.

Christophe Mvondo

Tags
Afficher plus

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer