Tournée politique: Cabral Libii chasse sur les terres de Cavaye – 237online.com
Politique

Tournée politique: Cabral Libii chasse sur les terres de Cavaye

Le promoteur du Mouvement 11 millions de citoyens et troisième à la présidentielle du 07 octobre 2018, était en mission de séduction des cœurs, dans l’Extrême-nord et au Tchad.

La visite de Cabral Libii Li Ngue dans cette région, à quelques mois des élections législatives et municipales, n’a rien de naïf. Au point où l’on est tenté de vouloir savoir qu’est-ce qu’il va chercher dans cette partie du pays. Et son tour dans la capitale tchadienne n’est pas dénué d’un agenda caché. Vendredi 08 février 2019, à peine arrivé à Ndjamena au Tchad, Cabral s’est rendu à l’ambassade du Cameroun où l’attendait le patron des lieux, Mohaman Sani Tanimou, l’ancien directeur général d’Elections Cameroon (Elecam). Par la suite, les deux hommes auront, selon des informations en notre possession, des échanges courtois, fructueux et sincères. Ainsi, Cabral a tenu à réaffirmer son attachement aux symboles de l’État et son respect des institutions républicaines, à la suite des tristes événements de Paris en France, et de Berlin en Allemagne. A l’occasion, l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire et le consul honoraire du Cameroun au Tchad n’auront pas manqué d’encourager le leader politique pour son travail d’éveil des générations à davantage s’intéresser à la chose politique. Après cette visite à la représentation diplomatique, homme politique influent et actif de l’opposition camerounaise s’est rendu au quartier Kabalaye à Ndjamena, à la rencontre des Camerounais vivant sur le sol tchadien et membres du Mouvement 11 millions de citoyens. Malgré le climat d’insécurité qui sévit dans la zone, et malgré la présence d’Amadou Ali, le chef de la délégation départementale permanente du Comité central Rdpc dans le Mayo-Sava, venu pour un meeting de soutien au chef de l’Etat pour la nomination de Talba Malla, l’ancien directeur général de la Sonara, à la tête du ministère des Marchés publics.

Tâche facile

C’est sachant bien que l’Extrême-nord est la seule des trois régions septentrionales où l’opposition n’a pas la tâche facile, que Cabral l’a choisi pour déployer son plan d’attaque. En effet, le candidat malheureux à l’élection présidentielle du 07 octobre 2018, le «candidat de la jeunesse» lors de ce scrutin, a saisi cette occasion pour communier avec les militants et sympathisants de son Mouvement et du parti Univers qui l’a investi pour la dernière présidentielle. Etant à l’approche des consultations en vue des élections législatives et municipales qui devraient avoir lieu en octobre 2019, le jeune leader politique, au-delà d’asseoir la notoriété de son Association et parti de Prosper Nkou Mvondo dans la région de l’Extrême-nord, continue ainsi de sensibiliser les jeunes à l’inscription sur les listes électorales. Avec ses militants et sympathisants dans cette partie du
Cameroun, le coordonnateur du Mouvement 11 Millions de citoyens a dû passer en revue les différents sujets d’actualité de la vie nationale et tracer les perspectives surtout électorales de l’année en cours. Cabral Libii n’a pas manqué de leur demander de barrer la route au «tribalisme rampant, fléau entretenu par les médiocres divisionnistes, qui veut mettre en péril l’unité nationale. A travers les élections municipales et législatives, le
changement souhaité peut voir le jour
», affirme Cabral Libii. «Allons à l’assaut des sièges législatifs et communaux», propose-t-il. Pour le moins, Cabral Libii se donne ainsi les moyens pour mettre en difficultés les barons du Rdpc au pouvoir, originaires de l’Extrême-nord. Ce d’autant plus que les prochaines élections étant locales, le président de l’Assemblée nationale depuis des lustres, Cavaye Yeguié Djibril et les autres, éprouveront beaucoup de difficultés à conquérir seuls cet important vivier électoral. Même si l’Extrême-nord occupe une place stratégique dans le dispositif de campagne de Paul Biya, le président de la République du Cameroun et président national du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc). Quoi qu’on dise, la bataille électorale sera rude de ce côté-là. Gare donc à la force de pénétration de Cabral Libii sur l’ensemble du territoire national. Dans son message à la jeunesse, le dimanche 10 février 2019, le président de la République a invité les jeunes à s’intéresser à la chose politique. «Si vous en avez l’ambition, n’hésitez pas à vous engager dans cette voie pour le bien de votre pays», conseille Paul Biya. A condition de choisir la voie la plus responsable et la plus recommandable qui n’enfreint pas aux principes démocratiques et la loi.

Commenter avec facebook

Source
Par Jean-Pierre Bitongo
Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer