SONARA : Bako Harouna, le nouvel homme fort à la tête de la raffinerie

Bako Harouna

La Sonara a un nouveau patron. Lors du conseil d’administration extraordinaire de la société organisé ce vendredi 10 février, Bako Harouna a officiellement été désigné directeur général de la raffinerie camerounaise, prenant la succession de Claude Simo Njonou. Portrait du magistrat désormais aux commandes.

C’est désormais acté : Peu de temps seulement après le limogeage choc de Claude Simo Njonou cinq ans après sa nomination, la Société nationale de raffinage (SONARA) a un nouvel homme fort à sa tête. Lors du conseil d’administration extraordinaire organisé ce vendredi à Limbé sous la houlette du ministre de l’Eau et de l’Energie Gaston Eloundou Essomba, le magistrat Bako Harouna a officiellement été intronisé directeur général de la société, l’une des plus stratégiques du Cameroun.

Un profil atypique

Ingénieur de conception en chimie industrielle de formation, Bako Harouna a progressivement troqué la blouse de scientifique pour la robe d’avocat, devenant l’un des magistrats les plus en vue du pays. Un parcours atypique qui l’a mené à la tête de structures administratives de renom, le poste prestigieux de Procureur Général près de la Cour d’appel de l’Ouest.

Depuis 2019, le nouveau patron de la SONARA occupait le poste de directeur général de Cameroon Oil Transportation Company (COTCO). Un profil de technocrate qui va désormais prendre les commandes de la vénérable raffinerie de Limbé.

L’enjeu du redémarrage

Une lourde tâche attend en effet Bako Harouna pour remettre sur pieds une SONARA encore convalescente après l’incendie dantesque de 2019 qui avait ravagé une bonne partie de ses installations. Si la reconstruction a bien avancé, le nouvel homme fort n’aura de répit que quand la production – à l’arrêt depuis près de 3 ans – aura pu redémarrer.

D’ici là, ses qualités de « manager » maintes fois saluées lors de sa nomination devront permettre de relever ce défi immense : ramener la SONARA parmi les raffineries de premier plan en Afrique, et remettre le Cameroun sur la route de l’indépendance énergétique totale. Les paris sont ouverts…

Par Jean-Marc Ngonda pour 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *