Société

Route Yaoundé-Bafoussam-Babadjou: L’axe de la mort reprend vie

Le gouvernement a engagé d’importants travaux sur cet « axe lourd » de 241Km.

L’axe Yaoundé-Bafoussam-Babadjou n’était pas mieux loti. Etroit et sinueux, il était par endroit jonché, non pas de simples nids de poule, mais cratère fangeux qui déforme la chaussée et oblige les chauffeurs à se disputer une mince bande de bitume. Une situation à l’origine de multiples hécatombes. Conscients des insuffisances récurrentes constatées sur cet axe routier du pays et de leurs effets néfastes sur la bonne santé économique du Cameroun, les pouvoirs publics ont lancé un vaste projet de réfection. Le chantier entamé depuis quelques mois, porte principalement sur la réhabilitation de l’axe Yaoundé-Bafoussam-Babadjou (241 km).

Ce projet inscrit dans cadre du Programme d’Appui au Secteur des Transports, phase II financé par le Gouvernement camerounais et la Banque Africaine de Développement, vient mettre un terme aux souffrances des Camerounais. Subdivisé en trois lots, ce chantier évolue à un rythme exponentiel. « Le lot 1, Ebebda-Kalong (63,75 km) y compris la construction d’un échangeur au carrefour Obala est tenu par l’Entreprise CGCOC Group. Le taux de consommation de délai à ce jour est de 74% pour une exécution globale de 59%, dont d’importants développements sur l’axe routier et sur les voiries urbaines dans les villes de Monatele, Ombessa et Bafia. Sur le lot 2, Kalong-Tonga (67 km) piloté par l’entreprise SINOHYDRO, le taux d’exécution des travaux est de 63% pour une consommation de délai de 76%. Le lot 3 dont les travaux sont exécutés par l’Entreprise China Railway N°5, couvre l’itinéraire Tonga-Bafoussam-Babadjou (110,242 km). Le taux d’exécution des travaux est de 11,43% pour une consommation de délai de 61% avec divers travaux de voirie en cours d’exécution à Bafoussam et Mbouda et la construction des ouvrages hydrauliques le long de l’itinéraire. Le groupement SAFEGE Afrique centrale-SAFEGE/ SPEA Engineering, assure le contrôle et la surveillance de ces travaux », renseigne notre source au ministère des travaux publics. A ce jour, une centaine de kilomètres ont déjà été réalisées. A cette cadence, parcourir l’axe Yaoundé-Bafoussam-Babadjou ne sera plus bientôt la croix et la bannière. C’est pourquoi les passagers de cet axe n’ont pas assez de mot pour féliciter cette initiative gouvernementale mise en œuvre par le ministère des travaux public.

Lire aussi
Cameroun: 3 enfants décèdent après avoir consommé un repas empoisonné à Bafou

Les travaux de réhabilitation de la route Yaoundé-Bafoussam-Babadjou présentent les caractéristiques suivantes : 7 m de chaussée en béton bitumineux, 1,5m x 2 d’accotements aménagés, le remplacement d’au moins 80% des ouvrages de sécurité (glissières et gardes corps) fortement dégradés sur le linéaire, la construction de 246 dalots de toutes dimensions en remplacement des buses existantes : (i) lot 1 (73 dalots), (ii) lot 2 (108 dalots) et (iii) lot 3 (65 dalots) et la dotation de quelques aménagements socioéconomiques et le relèvement du niveau de service des routes de désenclavement des bassins de production. Un accent est mis sur l’aménagement des routes communales dans diverses municipalités le long des deux premiers lots, notamment les Communes d’Ombessa, Bafia, Bokito, Kiiki, Ndikinimeki, Makenene, Kon-Yambetta et Nitoukou, pour améliorer les conditions de circulation des populations sur ces routes en terre qui desservent principalement les exploitations agricoles.

Lire aussi
Cameroun: Le gouvernement envisage de radier des fonctionnaires

Au cours des échanges avec les équipes projet lors de cette réunion, les mesures préparatoires ont été engagées pour la reconnaissance des itinéraires en vue du lancement des travaux de relèvement du niveau de service de ces axes secondaires.

Sidonie Belinga

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer