Société

Reprise des cours: Affluence dans les lycées et collèges de Yaoundé

Après plus de deux mois d’interruption des cours suite à la pandémie du coronav irus, les élèves de l’enseignement secondaire en particulier les classes de terminale ont retrouvé le chemin de l’école hier 1er juin 2020.

Même dame nature a été contre la reprise des cours du 3ème trimestre vue la pluie qui s’est abattue sur la capitale aux environs de 7h. Malgré
cela des centaines d’élèves n’ont pas manqué à l’appel. Dans les lycées de Nkonldongo et Anguissa situés respectivement dans l’arrondissement de
Yaoundé 5, des élèves arborant leur masque se lavent les mains avec de l’eau coulante et du savon à l’entrée des établissements. D’autres par
contre non concernés par la reprise des cours de ce lundi, postés à l’extérieur s’enlacent avec leurs camarades.

Au portail, des surveillants et policiers sont chargés d’appliquer certaines règles d’hygiènes prescrites par l’Organisation mondiale de la santé (Oms) et le gouvernement. « Avant de se rendre en classe, lavez tout d’abord vos mains et porter correctement vos masques. Et que ceux qui ne sont pas concernés par la reprise des cours de ce jour, retournent chez eux avant la pluie », s’adressent- ils aux élèves. En face de ces lycées, des commerçants installent leur comptoir à même le sol et vendent des friandises à l’instar des bonbons, biscuits, lotus et des stylos à bille. « Venez acheter à grignoter avant d’entrer. Il n’y a pas de pause », crient-ils pour attirer l’attention des élèves.

Lire aussi
Cameroun: Apprenants et enseignants ont repris les cours à Yaoundé

Thermo flash et désinfectants

Contrairement aux lavages systématiques des mains avec de l’eau coulante et du savon aux lycées d’Anguissa et Nkolndongo, au collège « Les Pharaons
»,
sont utilisés un thermo flash et des désinfectants. Ici, avant le passage de tout apprenant ou professeur, chacun est contrôlé ensuite désinfecter avant de se rendre en classe. « Nous avons décidé d’utiliser le thermo flash et les désinfectants car ils sont plus efficaces et nous permettent de connaitre la température de tout un chacun y compris celles des élèves et des enseignants avant d’accéder au sein de l’établissement. Ces mesures visent nous seulement à nous protéger, mais aussi nos apprenants en quête de leur baccalauréat. Repartis en effectif de 30 par classe, ces cours qui sont des travaux dirigés débutent à 8h et s’achèvent à 14h », déclare Jean Ives Abanda, surveillant au collège « Les Pharaons ».

Lire aussi
Cameroun - Reprise des cours: La peur a été vaincue

Nonobstant ces mesures de protection contre la covid-19, les élèves ne cachent pas leur désarroi. « Je suis très contente d’avoir retrouvé mes
camarades et mes enseignants. Mais j’ai très peur d’être infecté puisque la maladie étant devenue communautaire, mon souhait était de rester à la
maison et continuer mes révisions au lieu de m’exposer »,
affirme Aline Bile, élève en classe de terminale A4 allemand au lycée d’Anguissa. Comme
elle, Junior Aboa, lycéen à Nkolndongo n’est pas serein. « Pour éviter tout risque, je porterai régulièrement mon masque et utilisera mon gel hydro
alcoolique pour laver mes mains »,
déclare-t-il avant son entrée dans l’établissement. Toutefois, il faudrait noter que cette reprise débute un mois avant le début des examens officiels.

Phanie ENYEGUE (Stg)

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer