CORONAVIRUS AU CAMEROON
Confirmés
12592
Actifs
2179
Guéris
10100
Décès
313
Source : MINSANTE Cameroun -
Mise à jour : 29 juin 2020
AfriqueSociété

Rencontre Cameroun/Congo : le rideau est tombé sur la troisième édition ce jour

Pour l’essentiel quatre textes ont été adoptés par les deux pays.

Démarrée en grande pompe le 20 février, le rideau vient de tomber sur la troisième rencontre Cameroun/Congo sur la démarcation et la réaffirmation des frontières, par une note de satisfaction de toutes les parties. Cette cérémonie faut-il le rappeler, était coprésidée par le Ministre congolais de l’Administration Territoriale et de la décentralisation Raymond Zéphirin Mboulou, et son homologue camerounais Paul Atanga Nji. Au regard des différentes résolutions, on peut dire que les fruits ont tenu la promesse des fleurs. Pour l’essentiel quatre textes ont été adoptés par le Cameroun et le Congo, pour l’opérationnalisation de la coopération frontalière entre les deux pays qui partage une frontière longue de 528 km.

Pour ce qui est des frontières naturelles comme les cours d’eau les montagnes est les forêts, les deux pays ont pu fixer des règles pour éviter toute forme d’interférence. Cette rencontre aura aussi permis de fixer un cadre clair de coopération frontalière. Le Ministre camerounais de l’Administration Territoriale Paul Atanga Nji a l’ouverture de la cérémonie hier, tout en rappelant aux uns et aux autres qu’il n’y a aucun problème de frontière entre le Cameroun et le Congo, a toutefois souligné que « les frontières doivent être des passerelles pour les pays et non des sources de conflits ».

Lire aussi
Massacre de Ngarbuh: Pour avoir menti, leur démission attendue

Manifestement ce but a été atteint lors de ce 3ème rencontre, avec l’adoption de ces textes. Reste maintenant à l’implémenter sur le terrain
Pour mémoire, il faut dire que la frontière entre le Cameroun et la République Populaire de Congo date de l’accord franco-allemand du 18 avril 1908. Avant cette troisième rencontre qui a aboutit à la signature de quatre importants textes, les experts camerounais et congolais, nonobstant les descentes sur le terrain, se sont réunis pour la première fois en mai 2019 et en juin du même mois. En définitive, on peut dire pour s’en félicité que tout est bien qui finit bien.

Lire aussi
Cameroun: Le député Théophile Baoro défie Atanga Nji

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer