Economie

Projets Structurants: Comment le ministre Emmanuel Nganou Ndjoumessi et Jean Moufo plombent le Cameroun

Selon Conrad Dieudonné Bébé NDI, « Jean MOUFO Directeur Général du LABOGENIE et Monsieur NGANOU NDJOUMESSI Emmanuel, Ministre des Travaux Publics en action pour saboter le programme de Grandes Opportunités du Chef de l’Etat S.E Paul BIYA en posant des actes et omissions qui résulteraient de faire échouer le projet de stabilisation des voiries urbaines, rurales, pistes rurales et des infrastructures routières dans notre pays

Une solution idoine de réduire le coût du km de route à 300 millions de francs CFA sur 15 cm d’épaisseur supportant un poids de 40 tonnes de masse, 07 mètres de large a été proposée au Gouvernement camerounais en Janvier 2018 par une Technique de Chaussée Composée (TCC) qui est nouvelle approche de construction des routes pour augmenter la durée de vie d’une route à l’heure du processus de la décentralisation.

Le Directeur Général du Laboratoire National de Génie Civil (LABOGENIE) Monsieur MOUFO JEAN en complicité avec le MINTP actuel sont dans une logique de bloquer ladite solution pour encourager et soutenir le coût d’un milliard le km de route applicable par le MINTP dont l’épaisseur est de 05 cm avec une faible portance c’est à dire ne dure pas sur la chaussée, et il faut encore voter le budget chaque année pour reprendre un travail qui devrait duré au moins 15 ans.

Lire aussi
Cameroun - péages automatiques: Le Mintp confond l’un des soumissionnaires

Le DG du LABOGENIE et le MINTP sont braqués aux différentes méthodes traditionnelles où l’accent est particulièrement mis sur l’aspect visible du revêtement superficiel de gravions avec un liant bitumeux sur un terrassement obtenu par compactage de terre sans additifs.

La solution idoine que nous apportons dans notre pays en contribution est une Technologie qui s’ investit plutôt sur le terrassement pour créer une couche de base stable, très dure et imperméable à l’eau.

Le Directeur Général du LABOGENIE Jean MOUFO en complicité avec le Ministre des Travaux Publics actuel Emmanuel NGANOU NDJOUMESSI font obstacle à la délivrance des résultats de tests du produits innovant de marque AggreBind qui est une solution idoine à réduire le coût du km de route et sa durabilité.

Une confrontation a été faite entre moi et le DG Labogenie en octobre 2019, après l’interpellation de monsieur Jean MOUFO par les Gendarmes où il n’a pas pu fournir lesdits résultats ni le produit sous le fallacieux prétexte qu’il attend les instructions de sa hiérarchie qui est le Ministre NGANOU NDJOUMESSI Emmanuel jusqu’à ce jour je n’ai toujours pas ces résultats.

L’article 184 du Code de procédure pénale camerounais sera applicable contre MOUFO Jean et sa bande.

Lire aussi
Journées portuaires et maritimes: Ngalle Bibehe prescrit la qualité de services

J’invite dont tous les camerounais soucieux de leur pays pour des infrastructures routières, en vous faisant un rappel que où la route passe le développement suit, de mettre un accent pour une large diffusion et une pression pour déclencher le départ de ces deux hauts responsables en l’occurrence MOUFO Jean et son chef hiérarchie NGANOU DJOUMESSI Emmanuel MINTP actuel afin que le Chef de l’Etat les limogent dans les meilleurs délais de leur poste de responsabilité d’une part, et d’autre part que justice doit dite.

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer