Politique

Présentation de vœux au Minepded : les Daltons de la capitale font exploser la salle

L’utile et l’agréable était au rendez-vous lors de la cérémonie de présentation des vœux de nouvel an aux Ministres Hele Pierre et Dr Nana Aboubakar Djalloh.

La cérémonie de vœux du Ministère de l’Environnement, de la Protection de la Nature et du Développement Durable aurait été un évènement ordinaire comme toute cérémonie de cette envergure, n’eût été la présence d’un groupe de jeunes chorégraphes camerounais qui ont émerveillé, ébloui et endiablé les convives. Dans une chorégraphie à couper le souffle, les Daltons de la capitale, un groupe de deux jeunes danseurs, ont fait exploser la salle de fête de la Croix-Rouge camerounaise qui a servi de cadre à cette cérémonie. Certes il y a eu d’autres prestations artistiques qui n’était pas des moindre à l’instar de celle de Bayis Cooper, mais les Dalton de la capitale ont donné à voir ce qui n’avait jamais été vu en termes de spectacle depuis des années.

Lire aussi
Élections législative dans les Bamboutos: Affrontement entre un jeune loup du PCRN et des vieux renards du RDPC

Par leurs prouesses légendaires ils ont considérablement rehaussé la cérémonie des vœux, et c’est avec le baume au cœur que ministre Hele Pierre et son ministre délégué le Dr Nana Aboubakar Djalloh ont tour à tour reçus les vœux à eux adresser par leurs personnels. Dans leur grade et titre respectif, les directeurs généraux et autres membres des services centraux et déconcentrés et des partenaires externes des structures sous tutelles ont empoigné les mains des ministres leurs souhaitant leurs vœux les meilleurs pour l’année 2020.

Cette cérémonie de vœux qui avait été précédé par les travaux la conférence annuelle des services centraux et déconcentrés du Minepded, a également permis aux responsables de dresser le bilan de l’année écoulée. Il en ressort d’après le ministre Hele Pierre que « Le bilan s’articule autour de quatre programmes. Le changement climatique, la lutte contre la désertification, la biodiversité et la pollution. S’agissant du changement climatique, nous avons traduit en note conceptuelle tous les engagements pris à travers notre participation au niveau de Paris. Nous attendons juste le financement pour la mise en application. Pour la biodiversité, nous avons travaillé sur des objectifs spécifiques qui seront élaborer en 2020. Nous continuerons à planter des arbres. Nous avons pour objectif de lutter contre la pollution de l’air dans les villes comme Douala et Yaoundé ».

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer