Société

Post Covid-19: Reprise des activités physiques et sportives au Cameroun

Tel est le message délivré hier par Dr Linda Esso lors du point de presse donné au Centre des opérations des urgences de santé publique de Yaoundé.

Les activités physiques et sportives vont reprendre. Leur lot de brassage, de rencontres, de rapprochements de sportifs ou de fanatiques aussi.
Une conséquence de la circulaire signée par le ministre des Sports et de l’Education physique, Narcisse Mouelle Kombi. Sujet encore à l’ordre du jour lors du point de presse quotidien d’hier au Centre des opérations des urgences de santé publique de Yaoundé à Messa. Aux manettes, le Dr Linda Esso, sous-directeur de la lutte contre les épidémies et les maladies au ministère de la Santé publique. Après une trêve de plus de six mois, les énergies seront certainement déchaînées chez ces sportifs. Les amateurs de ces rencontres sportives ne sont pas en reste. « Afin de faire face au mouvement et au brassage de personnes qui en résulte, tout en évitant une seconde flambée de la maladie dans notre pays, des stratégies nouvelles et innovantes ont été mises sur pied par nos équipes pluridisciplinaires et multisectorielles ». a relevé le Dr Esso. Dans les faits, il s’agira de faire subir un test de dépistage systématique aux principaux acteurs avant chaque compétition ou événement sportif.

Seules les personnes ayant un test négatif seront retenues pour la compétition. « Pour les joueurs positifs, il est prévu une prise en charge jusqu’à leur guérison complète qui devra conditionner la reprise de la compétition », a relevé Dr Esso. Concrètement, « cette prise en charge consistera en l’isolement ou la mise en quarantaine dans les centres dédiés à cet effet, à une évaluation clinique régulière, à l’administration de traitements adéquats, et au suivi des personnes contacts. » Cette approche est adossée sur la stratégie des 3T qui consiste à traquer, tester et
traiter. Une approche de dépistage massif visant à éradiquer la pandémie au plus vite.

Lire aussi
Cameroun : Une menace de grève à la CAMWATER

Pour limiter la propagation de la maladie, les présidents des fédérations sportives et des autres associations sportives doivent veiller à l’application des mesures barrières.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page