CORONAVIRUS AU CAMEROON
Confirmés
12592
Actifs
2179
Guéris
10100
Décès
313
Source : MINSANTE Cameroun -
Mise à jour : 29 juin 2020
Economie

Pomme de France: La démocratisation de la culture fait chuter les prix

Considérée comme l’un des 10 meilleurs aliments au monde, ces fruits qui sont vendus actuellement dans les rues de Yaoundé sont cultivés en grande quantité en France, en Afrique du Sud et dans certaines régions du Cameroun.

« Les prix des pommes de France ont chuté depuis le mois de mars dernier. La pomme de 350 Fcfa, est maintenant vendue à 200 Fcfa, voire 3 à 500 Fcfa », explique Honoré Bouleumou à un client visiblement surpris la baisse drastique des prix sur le marché. « Je savais qu’il existe la pomme de 100 Fcfa, mais pas des grosses pommes à 200 Fcfa », explique Albert Jiofack, étudiant.

La scène se déroule au marché du Mfoundi, vendredi dernier dans l’arrondissement de Yaoundé 1. Ici, les prix des pommes de France ont dégringolé. « La pomme de France n’est plus un luxe, vue que la culture a été démocratisée », confie, Pascal Téné, pommier. Anselme Tawo, étudiant à l’université de Yaoundé 1, s’est converti en ce temps des congés imposés par la pandémie du coronavirus, en vendeur de pommes de France, dans une brouette à l’Avenue Kennedy à Yaoundé. « Je porte un carton de 110 pommes à 17000 Fcfa, et je le revends à 22000 Fcfa. Je vends un fruit à 200 Fcfa, et trois à 500Fcfa. Je vends à moyenne un carton par jour », explique Nathalie, vendeuse.

Ce fruit délicieux se cultive en grande quantité en France, en Afrique du Sud et dans certaines régions du Cameroun. D’après DébeauTakam, importateur des pommes de France depuis plus de 20 ans, ces fruits qui sont vendus actuellement dans les rues de Yaoundé ne sont pas de bonne qualité. « Ce n’est pas la saison des pommes. La saison des pommes va de septembre à mars. A partir de mars, jusqu’à en septembre, les pommes ne sont pas de bonne qualité parce que ce sont les premières cueillettes. La première cueillette n’est pas bonne », explique-t-il. Du coup, les habitudes alimentaires ont changé dans certains ménages à cause de cette baisse des prix. « J’achète les pommes de France maintenant chaque jour. A présent mes moyens me permettent de le faire. Depuis le mois de mars, j’en achète en grandes quantités pour mes enfants qui en raffolent », explique Jeanne Onana, mère au foyer. Pour Aline Kamdem, styliste, rien n’a changé par contre. « Les pommes de France font partie intégrale de mon menu. J’en consomme au moins une chaque jour », confie la jeune dame. Les commerçants, pour leur part, connaissent une hausse d’activité depuis le mois de janvier. « Avant, il me fallait au moins une semaine pour écouler un carton de pommes. A présent, j’écoule ma marchandise en un jour. Les bénéfices, quant à eux, ont grimpé de près de 20% », confie Léthicia Nana, commerçante. En plus sa solidité, les pommes de France regorgent beaucoup de vertus.

Pomme rouge, verte, jaune… quelle est la différence ?

A chaque pomme ses vertus santé. Leur composition varie en fonction de leur variété mais aussi en fonction de leur maturité et du traitement qu’elles ont subi, comme l’explique le Docteur Jean Paul, médecin nutrithérapeute, « les pommes rouges contiennent des anthocyanes, qui ont un effet complémentaire de la quercétine. Ce composé est facteur de protection contre le cancer », explique-t-il. Considérée comme l’un des 10 meilleurs aliments au monde, régulièrement étudiée par les chercheurs, la pomme ne cesse d’étoffer la liste de ses bienfaits. Elle est reconnue efficace pour: Donner de l’énergie: très riche en vitamines, notamment C, A et B mais également gorgée de minéraux et oligoéléments (calcium, magnésium, potassium, fer, sélénium, zinc…), la pomme est à la fois énergétique et protecteur cellulaire. Elle apporte également une bonne hydratation (elle contient près de 90% d’eau), elle aussi indispensable au bon fonctionnement de l’organisme. Réguler le transit, aider la digestion: riche en fibres insolubles et solubles (en moyenne 2g/100g), la pomme est l’alliée du bon fonctionnement intestinal. Les premières aident à lutter contre la constipation, les secondes contre la diarrhée.

Un équilibre parfait donc qui, de plus, stimule les fonctions immunitaires des bonnes bactéries du côlon. Combattre le cholestérol, le diabète et le surpoids: la particularité de la pomme est sa haute teneur en pectine, une fibre soluble non agressive qui forme un gel visqueux absorbant ainsi une partie des graisses pour les éliminer et donc modérer leur assimilation. En ralentissant l’absorption des glucides, ces mêmes fibres permettent aussi de freiner la hausse de la glycémie. Au final, moins de cholestérol, moins de diabète et moins de poids… d’autant que ces fibres, amenant vite à satiété, ont un remarquable effet coupe-faim pour seulement 50kcal/100g. Globalement, la pomme est donc un sérieux protecteur des maladies cardiovasculaires.

Prévenir certains cancers: la pomme est un véritable concentré d’antioxydants (vitamines, polyphénols, flavonoïdes dont notamment la quercitine) dont les composés, associés entres eux, ont la faculté de diminuer le risque de cancer, notamment du foie et du côlon. Lutter contre le vieillissement: sa richesse en antioxydants et surtout en polyphénols en fait aussi un soin anti-âge de choix en luttant contre les radicaux libres qui accélèrent le vieillissement cellulaire, y compris cutané. Protéger les dents: croquer une pomme implique de mastiquer. Ce qui permet de stimuler la production de salive qui fait naturellement défaut en prenant de l’âge et fait le lit des caries si fréquentes chez les seniors. La mastication offre aussi un massage bénéfique aux gencives, protégeant des maladies parodontales.

Elvis Serge NSAA (Stg)

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer