Politique

Municipales 2020 : le Dr Focka Focka donne sa vision de la politique pour Bafoussam 1er

Le maire sortant de la principale commune de la cité capitale régionale était face à la presse hier.

C’était au Centre Médico chirurgical de Bafoussam. Il a fait son bilan, mais surtout indiqué quelle est sa conception du jeu politique.

« Je suis un homme de science. Je suis d’abord médecin avant d’être politicien. Par déformation professionnelle, je ne bavarde pas beaucoup. Je me suis retrouvé dans le milieu politique où ce sont les grands bavards qui sont les plus écoutés. » Ainsi s’est exprimé Hilaire Focka Focka au terme d’une heure environ d’entretien avec la presse. Une rencontre au cours de laquelle, images à l’appui, ce docteur spécialisé en médecine du travail, a étalé les réalisations de son équipe durant les six années écoulées. Un mandat placé, a-t-il souligné, sous l’égide de l’action, et non de la jactance ; de la franchise et non de la démagogie.

« L’homme de science que je suis est plus porté à dire la vérité que le mensonge. Je dis la vérité des faits, et laisse apprécier. Certains politiciens aiment mentir. Ils construisent un pont à six millions, et dépensent huit cent milles pour l’inaugurer ! Telle n’est pas ma conception de la politique. Ils fabriquent des bancs à 1800000 F CFA, ils dépensent 5000000 F pour la fête. Pourquoi ne pas diminuer un peu d’argent sur l’argent de la fête pour faire plus de bancs ? », s’est interrogé l’orateur. Le maire sortant fustigeait ainsi les comportements bling-bling de ses prédécesseurs. Lesquels étaient plus aptes à enfumer les populations, enrobant quelques maigres réalisations d’apparats festifs aussi clinquants que folkloriques.

Lire aussi
Boycott des municipales et législatives 2020: Le Préfet de la vallée du Ntem s’attaque au Mrc

Esprit d’équipe

Un comportement dont s’est démarquée l’exécutif sortant. « Nous ne sommes pas là pour faire le folklore. Malheureusement, dans notre contexte, ce sont les adeptes du folklore qui réussissent le plus ! Seulement, nous n’allons pas les suivre. Nous sommes pour l’action. Nous sommes aussi ouverts à la critique, convaincus que seule la critique objective fait avancer. Les critiques objectives et non les attaques ad hominen, font avancer car elles nous permettent de nous corriger, de nous améliorer. », a indiqué le maire sortant. Il a aussi appelé les citoyens à faire des suggestions constructives afin d’améliorer leurs conditions de vie.

Lire aussi
Fonction publique camerounaise: Le MINFOPRA sonne les cloches de la modernisation

En somme, le Dr Hilaire Focka Focka a convaincu le panel des journalistes par la clarté de son propos et la clairvoyance de ses idées. À l’heure de la décentralisation où les élus locaux auront plus de pouvoirs, l’orateur s’est montré prospectif et déterminé à mettre ses immenses qualités intellectuelles et humaines au service de sa communauté. Notons qu’il était entouré par ses adjoints que sont Hyppolite Tchoutezo, Dr Joséphine Fokam et Jacob Nguini ; des collaborateurs qui se sont investis dans la réussite du mandat qui s’achève. Ce qui a amené le Dr Focka Focka à les féliciter pour leur engagement ; tout en relevant pour le saluer, l’esprit d’équipe qui a caractérisé leur action. Des représentants des populations étaient également présents, et ont pris la parole pour exprimer leurs préoccupations et leurs attentes.

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer