Société

Mise en place des CMJ et CRJ : le MINJEC évalue le chemin parcouru

À la faveur de la 23ème Journée Internationale de la Jeunesse (JIJ), célébré ce vendredi 12 août 2022 sous le thème : « Solidarité intergénérationnelle : créer un monde pour tous les âges », le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique (MINJEC) Mouna Foutsou a présidé la cérémonie d’ouverture de la réunion d’évaluation et de suivi de la mise en place des Conseils Municipaux Jeunes (CMJ) et Conseils Régionaux Jeunes (CRJ). C’était en présence des partenaires au développement tels que l’UNICEF ; CVUC ; UNFPA ; GIZ ; le MINDDEVEL et bien d’autres.

La première articulation de ladite cérémonie tenue dans le salon de l’hotel DJEUGA PALACE a été la présentation de la Synthèse du Rapport Général 2021. Elle est faite par le Secrétaire Général du MINJEC, Benga Zachée Robert Théophile, qui par ailleurs est Président du Groupe de Travail chargé de la mise en place des Conseils Municipaux Jeunes (CMJ) et Conseils Régionaux Jeunes (CRJ). Il est revenu sur le contexte de mise en œuvre de ces entités additionnelles d’encadrement des jeunes et l’ancrage juridique qui consacre ces entités. Dans l’exposé du Représentant du MINDDEVEL (Ministre De La Décentralisation et du Développement Local) portant notamment sur ‘’Le cadre juridique général de la participation citoyenne au développement local, dans le contexte de la décentralisation’’, Brice Kamdem a évoqué l’intérêt porté à la décentralisation et notamment la volonté du Chef de l’État S.E.M. Paul BIYA. Il a ainsi établi le cadre juridique consacrant la participation citoyenne au développement local.

Lire aussi
Cameroun : Retour aux sources... Francis Ngannou célèbre son sacre à l’Ouest

Le Ministre Mounouna Foutsou dans son discours d’ouverture et de cadrage technique, s’est réjoui de la mise en place des Conseils Municipaux Jeunes avec l’appui des partenaires présents. Il a rappelé que la mise en place de ces instances jeunes participé de la matérialisation de la vision du Président de la République, Chef de l’État, S.E.M. Paul Biya. Il a surtout fixé le cap pour le déroulement des travaux : « Mesdames, Messieurs, chers experts, laissez-moi également vous rafraîchir la mémoire quant aux missions assignées à cette initiative, afin que vous ayez au cours des présentes assises, cette boussole pour des résultats que je sais d’avance probants. En effet, l’initiative vise à renforcer les valeurs morales civiques et patriotiques chez les jeunes ; renforcer les capacités de compréhension des enjeux et défis du développement local chez les jeunes ; améliorer l’information des jeunes sur la gestion des CTD ainsi que leur implication dans les chantiers de développement local ; susciter la participation volontaire des jeunes notamment des jeunes filles à la gestion des affaires publiques locales. »

Lire aussi
Cameroun : Enseignants mal payés, jeunesse déboussolée

À la fin de la cérémonie, Arsène Azandossessi, Deputy Representative de l’UNICEF au Cameroun a exprimer sa satisfaction à la presse camerounaise : « Très bonne appréciation, parce qu’on a donné l’opportunité aux jeunes de s’exprimer au niveau des territoires locaux et de contribuer à la décentralisation. Donc pour nous en tant que partenaire c’est une chose importante. Certes le Secrétaire Général l’a signifié dans ses propos, il y a quelques défis, mais nous sommes là, pour accompagner le gouvernement et trouver les solutions optimales au niveau local. »

237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page