Société

Me Joseph Fru – Avocat de Ayuk Tabe : « Ce qui s’est passé à Douala n’est qu’une bizarrerie unique au Cameroun ! »

« Il y a aucune raison au monde pour justifier l’utilisation des forces armées dans un tribunal de justice.

À plus forte raison en pleine audience avec tous les officiers du tribunal présent. Le pouvoir de la police d’audience appartient seul au Président du tribunal et il ne peut s’en servir que dans une situation. Là où la sécurité publique est menacée. La question alors c’est de savoir comment l’ordre public peut être menacé dans un endroit clôturé comme le tribunal ; là où il y a que les responsables de la justice tels que les avocats, les greffiers, les magistrats et les justiciables (beaucoup qui sont gardés par les officiers de l’administration pénitentiaire). Dans son rôle de police d’audience, le Président ne peut qu’utiliser les huissiers de justice, et dans le cas échéant utiliser son garde-corps ou les gardes de l’administration pénitentiaire. Jamais les gendarmes et les policiers armés dans une audience de justice. Ce qui s’est passé hier à Douala, c’est une bizarrerie unique au Cameroun ».

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page