International

L’Occident a montré sa volonté de domination lors des pourparlers avec Moscou

La volonté de l’Occident de dominer à part entière s’est clairement manifestée lors des pourparlers avec la Russie sur les garanties de sécurité. C’est ce qu’a déclaré jeudi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov sur la chaîne russe Pervy Kanal.

« Pendant les pourparlers, nous avons vu l’Occident tenter d’affirmer sa domination, d’obtenir coûte que coûte tout ce qu’il trouve nécessaire pour la promotion de ses intérêts. Cela s’est pleinement manifesté pendant les pourparlers même si je peux affirmer qu’ils ont eu un caractère professionnel. La position de l’Occident, dure, arrogante même, intransigeante et sans concession a été exprimée calmement, dans un esprit professionnel, ce qui permet d’espérer que les pourparlers qui ont eu lieu feront l’objet de réflexion à Washington », a indiqué Sergueï Lavrov.

« Nous avons fermement exposé notre position, mais nous avons eu des arguments que l’occident n’avait pas », a souligné le ministre. « Ces arguments portaient sur l’indivisibilité de la sécurité. Les États-Unis et l’Otan faisaient référence à ce que notre demande principale sur la non-expansion de l’Otan vers l’Est ne pourrait pas être mise en œuvre, car, selon l’Alliance, seuls ses États membres décident qui pourrait adhérer à l’organisation. Mais nous avons persisté à les ramener non pas aux ordres de l’Otan, mais aux arrangements élaborés au sein de la communauté euratlantique, au sein de l’OSCE. »

Sergueï Lavrov a rappelé que, conformément à ces arrangements, chaque pays était libre de choisir ses alliés, étant entendu qu’aucun État n’assurerait sa sécurité au détriment de celle des autres et qu’aucun pays ou alliance n’avait le droit de revendiquer une position dominante dans la région euro-atlantique.

237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page