International

Les Talibans appellent toutes les parties au Kazakhstan au dialogue

Les talibans qui ont pris le pouvoir en Afghanistan suivent de près la crise politique au Kazakhstan et appellent les autorités et les manifestants au dialogue. Une déclaration en ce sens a été publiée jeudi sur Twitter sur la page du porte-parole du ministère afghan des Affaires étrangères nommé par les talibans, Abdul Kahar Balkhi.

« L’émirat islamique d’Afghanistan suit de près la situation actuelle au Kazakhstan et, en tant que voisin et partenaire commercial, est préoccupé par les troubles récents dans ce pays. À cet égard, nous exhortons le gouvernement et les manifestants à résoudre les problèmes existants par le dialogue et la compréhension mutuelle », souligne le texte.

Lire aussi
Le refus de visas à la délégation russe de l'OSCE rend ses décisions illégitimes

En outre, les Talibans, selon la déclaration, « considèrent la sécurité et la stabilité politique dans la région comme des conditions préalables essentielles au développement de l’économie et du commerce, ainsi qu’à la prospérité de la population.

Les manifestations ont débuté dans plusieurs villes kazakhes le 2 janvier. Elles se sont ensuite étendues à d’autres villes, dont Almaty, et le 5 janvier, elles se sont transformées en émeutes et en pogroms, avec des pillages et des attaques contre les institutions gouvernementales. En conséquence, plus de 1.000 personnes ont été blessées et il y a eu des victimes. Le président Kasym-Jomart Tokaïev a demandé l’aide de l’Organisation du traité de sécurité collective. Les premières unités de soldats de la paix ont déjà commencé leurs tâches au Kazakhstan.

Lire aussi
Peskov affirme que sa fille sanctionnée a "ouvert les yeux"

237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page