Le premier ministre soudanais reste en résidence surveillée (ONU)

Abdallah Hamdok

Le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU Walker Perves a rencontré mercredi le chef du gouvernement soudanais dissous par les militaires, Abdallah Hamdok, qui avait été auparavant détenu par l’armée, puis relâché, a déclaré le porte-parole du secrétaire général de l’ONU Stéphane Dujarric.

« Selon nos informations, Hamdok est en résidence surveillée, mais Perves a pu le rencontrer », a déclaré M. Dujarrik. Il n’a donné aucun détail sur la rencontre.

Le porte-parole a également noté qu’il n’y avait jusqu’à présent aucun changement dans le fonctionnement des agences de l’ONU au Soudan. « Aucune des parties ne nous a informé de changements, le travail se poursuit », a déclaré M. Dujarrik.

Après des semaines de manifestations, l’armée soudanaise a arrêté dimanche soir le premier ministre du pays, Abdallah Hamdok, ainsi qu’un certain nombre de hauts fonctionnaires et d’hommes politiques importants. Le dirigeant du pays, le général Abdel Fattah al-Burhan, a dissous les institutions du pays et déclaré l’état d’urgence comme « réponse de l’armée à la révolution des jeunes ». Il a également suspendu plusieurs articles de la déclaration constitutionnelle qui fixait le cadre de la transition du pays après le renversement du président Omar el-Béchir, qui avait dirigé le pays pendant 30 ans, ainsi que les relations entre les autorités militaires et civiles.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *