Le Pen: « le génocide Juif était un détail de l’histoire » - 237online.com
Actualité

Le Pen: « le génocide Juif était un détail de l’histoire »

Le Ministre Camerounais Jean De dieu Momo était sur le plateau de l’émission ACTUALITE HEBDO le week end dernier. A l’occasion, il a fait une comparaison républicaine pour illustrer un point de vu.

En quoi momo à t il outragé les juifs? il a juste fait un parallèle pour illustrer ce qu’il expliquait.ce qui d ailleurs est vrai et clairement mentionné dans des livres et des musées partout à travers le monde. ou est vraiment l incident? pour ma part je comprends pas.
Nous ne devons pas accepter nous faire prendre en otage par les sionistes qui veulent inculquer au monde entier que leur souffrance face à Hitler était la souffrance suprême. Je rappelle que l’Afrique noir a subi plus de dix siècles d’esclavages, et il n’y a pas pire souffrance.

Dans des pays comme la France, les juifs sionistes se sont installés comme des rois, interdisant à quiconque d’avoir une idée contraire ; eh bien je ne suis pas en France ici, et je suis libre de mes opinions.

Jean de Dieu MOMO n’a que dit ce que tout le monde dit. Et en plus il intervenait pas comme ministre, mais comme homme politique et comme avocat.

Jean Marie Le Pen, disait que « le génocide Juif était un détail de l’histoire » ; sans doute agacé par le fait que nos amis juifs sionistes veulent mettre dans la tête de tous qu’ils sont l’alpha et l’oméga ; je dis non ! personne n’a plus souffert que les peuples d’Afrique. Et quand un ministre camerounais j’ai nommé jean de dieu MOMO rappelle une histoire qui se raconte partout dans les livres, sur internet, et dans les musés, et que cela suscite une protestation de la part de l’ambassade d’Israël, je me sens outré, parce que Israël voudrais aussi nous dicter sa pensée, son histoire, pourtant nous savons qu’en matière d’histoire, les versions diverges en fonction des sources d’où la nécessité d’écouter toutes les versions pour en tirer la bonne.
Avec cette sortie, l’ambassadeur Israélien au Cameroun confirme le fait d’une dictature de la pensée en Europe, parce que cette protestation ne peut nous atteindre, notre loi ne prévoit pas la répression d’un crime ou d’un délit dénommé ANTISEMITISME.
Nous devons nous montrer raisonnables si nous voulons que les autres partagent notre histoire ou notre point de vu. Attendons maintenant la réaction de notre gouvernement, on verra !
Nous venons en paix

De SISMONDI BARLEV BIDJOCKA ( L’éditorial du Mardi sur RIS FM 105.8 à Yaoundé )

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer