Société

Le parrain de Cabral Libii célèbre la vie son géniteur

Une veillé grandiose a été organisée samedi en hommage au défunt, qui aurait eu 100 ans en 2020.

Et comme il fallait s’y attendre Cabral Libii était bel et bien aux côtés de son mentor Jules Henry Mananga.

Le samedi 18 janvier l’immense salle de fête, Turcan Hall, sis Mvan à côté de Finex voyage, a servi de cadre, à une cérémonie grandiose en hommage au patriarche Hibock Emmanuel, rappelé à Dieu le 04 novembre 2019 à Yaoundé, à quelques encablures de sa 100ème bougie sur terre. Une bénédiction céleste que sa famille, au rang desquels figure en bonne place Jules Henry Mananga, a tenu à célébrer de la plus belle des manières qu’il soit, ce d’autant plus que, l’espérance de vie au Cameroun est en deçà de 50 ans.

Jules Henry Mananga homme d’affaire camerounais prospère établi depuis des lustres aux Etats-Unis, était très peu connu des camerounais, jusqu’à l’avènement du jeune prodige camerounais Cabral Libii Li Ngue, arrivé en troisième position lors des élections présidentielles dernier. Un succès qui avait suscité beaucoup de supputation de part et d’autre. On apprit alors que derrière lui se cachait un richissime camerounais ayant fait fortune au pays de l’oncle Sam. Jules Henry Mananga le parrain du nouveau leader du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (PCRN) est selon une source bien introduite, l’homme qui a financé la campagne présidentielle de Cabral Libii.

Lire aussi
Philanthropie : CAMFAIDS fait peau neuve grâce à un appui substantiel de l’État hébreux

La salle de fête Mvan 1er échangeur d’une capacité de 1500 places était plutôt étroite au regard du nombre impressionnant de personnalités convives amis et connaissances présents ce samedi 18 janvier. Et comme il fallait s’y attendre Cabral et quelques-uns de ses militants, étaient aux côtés du parrain lors de cette veillée où le côté festif a largement emporté sur l’émotion d’avoir perdu un être cher.il n’y a eu ni cris ni pleure, mais plutôt la joie, qui se dessinait sur le visage sur tous les visages. C’était aussi un grand moment de retrouvaille d’autant plus que ça faisait plus de 2O ans que le parrain n’avait pas mis pied au Cameroun. Une messe de requiem, des agapes somptueux, l’alcool qui a coulé à flot jusqu’à l’aube. Voilà comment la famille de l’ancien catéchiste à tenu à célébrer la vie pleine qu’il a si bien mené sur terre.

Lire aussi
Accident de la falaise à Dschang: Les familles des victimes entre détresse et désenchantement

La suite des obsèques du patriarche prévoit la levée de corps à l’hôpital de la CNPS de Yaoundé le 23 janvier à 15 heure, suivi d’une veillée de prière à la chapelle Nsimeyon ; le départ du cortège mortuaire pour le village Likongue par Ngoumou le 24 janvier suivie d’une veillée ; et le 25 janvier, le grand jour d’adieu.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page